Castel de Nancy

Forum RP du Chateau de Nancy dans le jeu Royaumes Renaissants (www.lesroyaumes.com)
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Discussions sur l'Eglise, le concordat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
AuteurMessage
Ecaterina
Grand du Duché
Ecaterina

Date d'inscription : 20/04/2007
Nombre de messages : 4110
Nom RR (IG) : Ecaterina
Localisation : Toul

- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeDim 14 Déc 2008 - 11:35

le problème dans cette affaire c'est que nous ne pouvons juger qu'en fonction de ce qu'on nous montre.....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeDim 14 Déc 2008 - 12:41

Et je n'ai rien à montrer car je n'ai jamais sauver de conversations msn. Juste pour rappel, ce que LJD Marjolainne a fait est interdit par la loi HRP.
Revenir en haut Aller en bas
Ardarín
Grand du Duché
Ardarín

Date d'inscription : 16/11/2006
Nombre de messages : 7217
Nom RR (IG) : Ardarín
Localisation : Vaudemont

Champs et Metier : Forgeron
Voie : Etat
Poste(s) au Castel : Vieux

- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeDim 14 Déc 2008 - 14:15

** Marjolaine reçoit un avertissement de troisième catégorie pour diffusion d'information privée sans accords de l'autre partie concernée.

A la prochaine incartade au règlement tu seras sanctionnée plus lourdement **


sinon comme ça je vous invite à relire ce que dis ma chère petite Rochelle... c'est plein de bon sens.

_________________
ici, j'ai batit.
Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 V4kr
Revenir en haut Aller en bas
http://castel-de-habsbourg.frbb.net/
Enorig
Grand du Duché
Enorig

Date d'inscription : 03/02/2007
Nombre de messages : 7229
Nom RR (IG) : Enorig
Localisation : Le Paradis

- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeLun 15 Déc 2008 - 0:41

Concernant l'ancien concordat il me semble avoir dit une fois qu'il avait été recopié sans les sceaux puisque les sceaux originaux avaient été détruits par le feu lors de la destruction du forum par la nommé Bertranne si je me souviens bien du nom. On avait même eu une longue conversation à ce sujet. On n'allait quand même pas faire du faux si?
Revenir en haut Aller en bas
marjolainne
Inestimable serviteur du Duché
marjolainne

Date d'inscription : 05/01/2007
Nombre de messages : 12894
Champs et Metier : Mais
- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeLun 22 Déc 2008 - 19:03

Concordat entre le Duché de Lorraine et la Très Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine.

    C'est conscients de la grande nécessité d'un rapprochement entre le Duché de Lorraine et l'Eglise Aristotélicienne; afin d'établir une amitié durable; afin de travailler ensemble au salut du peuple lorrain, qu'il puisse vivre en paix et en tout quiétude sur les terres lorraines; et afin que la Lorraine soit un modèle de foi pour le reste de l’Europe; que le Duché de Lorraine et l'Eglise Aristotélicienne promulguent, sous les auspices du Trés-Haut, des prophètes Aristote et Christos et de tout les saints, le présent concordat.



    Chapitre I : Le rôle de l'Eglise dans l'organisation spirituelle du Duché de Lorraine.

      Article I.1. Le Concordat fait de l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine, la religion d'Etat du Duché de Lorraine.
      Religion d'Etat définissant la couronne ducale comme légitimée par l'Eglise, la charge de conseiller ducal étant considérée comme aristotélicienne et les ecclésiastiques lorrains devant se revendiquer comme tels.

      Article I.2. Ce statut dote l'Eglise Aristotélicienne d'une légitimité dont ne disposent pas les autres cultes. Toutefois, le Duc prend acte de l'accord de l'église aristotélicienne pour l'exercice des cultes Spinoziste et Averroïstes selon des conditions définies ci-après.

      Article I.3. Le Duché lié à l'Eglise Aristotélicienne reconnaît au nombre des privilèges afférents au statut de religion officielle tous ceux découlant du prosélytisme religieux : par contre, l'exercice des cultes spinoziste et averroïste sera confiné à l'espace privé [missives, forums annexes]. Il leur sera également permis d'édifier un temple et d'établir un cimetière dans les villes et villages où l'une de leur communauté sera présente. Les mariages célébrés dans leurs temples ne seront authentifiés et ne seront validés qu'à leurs yeux, tant que l’Evêque/Archevêque aristotélicien affilié à leur terre ne le fasse.
      En dehors de ce temple et de ce cimetière, seul le culte Aristotélicien pourra être exercé en public [Gargote, Halle, Taverne, etc.], et faire acte de prosélytisme sur le territoire lorrain, sous le contrôle du Duc et des Bourgmestres, garants de la paix publique.

      Article I.4. Toute violation des dispositions du présent concordat sera considérée comme un acte d'hérésie, et poursuivie dans les conditions énumérées par le corpus des règles du droit canon. Si cette violation intervenait du fait des représentants de l'Eglise Aristotélicienne en Lorraine, elle serait passible du tribunal civil et jugée selon les lois impériales et lorraines. En ce cas, la protection cléricale, expliquée dans le Chapitre III du présent concordat ne s'appliquerait pas.

      Article I.5. Le corpus des règles du droit canon a validité sur les terres administrées par le Duc, Duc par la Grâce de Dieu et la volonté du peuple. Ces règles ne concernent toutefois que la gestion du domaine spirituel ; la gestion du domaine temporel continue de ressortir au Duc et à son Conseil.

      S'il advenait que les règles énoncées par le corpus iuris canonici soient modifiées significativement en tout ou partie, et que ces modifications entraînent des répercussions directes sur les relations entre le Duché de Lorraine et le clergé lorrain, un conseil restreint composé du Duc Lorrain, du juge lorrain et des Evêques/Archevêques rattaché à la Lorraine, ou de leurs représentants, serait tenu de se réunir.

      Dans le cas où les représentants du pouvoir temporel seraient également ecclésiastiques, un ou deux autres conseillers devraient alors les remplacer.

      Afin de statuer sur l'abrogation, totale ou partielle, ou encore sur la modification du présent concordat, le pouvoir temporel et l'autorité spirituelle devront trouver un compromis satisfaisant les deux parties.

      Article I.6. Le domaine spirituel est à la charge unique de l'Eglise Aristotélicienne. Par conséquent l'Eglise a une compétence juridique concernant les affaires spirituelles, qui sera relayée par l'Eglise impériale à travers les différents diocèses du Duché de Lorraine, et qui sera appuyée, autant que faire se peut, par les juridictions de l'ordre temporel.
      A ce titre, il est reconnu aux officialités des Diocèses de Toul et de Metz le pouvoir de juger les crimes et délits spirituels suivant le corpus iuris canonici en Lorraine; puis de livrer les condamnés aux autorités temporelles afin que le châtiment leur soit appliqué.
      Néanmoins, lorsqu'il s'agit d'un conseiller, la mise en procès sera effective mais le verdict ne sera appliqué qu'à la fin du mandat afin de laisser une gestion optimale du Conseil, mais cela reste à la seule appréciation du Duc et du Juge de Lorraine.



    Chapitre II : Du rôle de l’Eglise dans l’organisation temporelle du Duché de Lorraine.

      Article II.1. Les membres du clergé aristotélicien sont admissibles à toutes fonctions de l'ordre temporel hormis Duc pour les prélats, afin éviter les surcharges de travail. Si un prélat venait à devenir Duc, il serait temporairement remplacé par un Vicaire épiscopal ou un Archidiacre qui prendrait la direction du dict diocèse durant le mandat du dict prélat. .

      Article II.2. Le Duc de Lorraine et son conseil, devront impérativement être baptisé dan la foy aristotélicienne afin d’exercer leur charge ducale, si tel n’était pas le cas, il devrait l’être avant toute prise de pouvoir. En conséquence, les conseillers représentent en public le Duché de Lorraine baptisé dans la foy aristotélicienne, à ce titre, ne peuvent se comporter contre l'aristotélisme en publique et contre le présent concordat.
      Le Duché de Lorraine est couronné par l'Eglise aristotélicienne suivant un Ordo défini dans une loi annexe; ce rite montre que la seigneurerie temporelle sur la Lorraine est accordée divinement.
      Les prélats disposent d'une liberté de parole totale. Cependant, ils sont tenus de respecter le pouvoir en place. En aucun cas ils ne pourront lancer en public des discussions allant contre le pouvoir temporel sans avoir débattu en privé avec celui-ci. Si le pouvoir temporel ne répond pas et ne participe pas aux discussions, celles-ci pourront être lancées en public. Politesse, retenue et vertu doivent inspirer leurs discours. Si abus il y a, le conseil devra en référer à l'instance suprême de l'Eglise, à savoir la Curie.



    Article II.3. L’évêque et avec lui le diocèse assure une mission religieuse de service et d’utilité publique. Il agit en faveur de la bénédiction et du bien-être de la population lorraine. En cela, l’évêque ou l’un de ses représentants peut-être amené à voyager à travers le Duché ou à débourser un certain pécule en faveur de l’expansion de la foy aristotélicienne.
    En conséquence, la lorraine met à disposition une bourse quotidienne de 7 écus, soit 210 écus mensuelle au diocèse. Cette bourse sera gérée par l’Evêque ayant le plus de ville sous sa juridiction spirituelle et pourra l’user comme bon lui semblera, dans la limite d’une utilisation diocésaine. Si, le conseil venait à observer un quelconque abus dans l’utilisation de cette bourse, il mettra immédiatement fin à celle-ci jusqu’au remboursement de la dette occasionnée et/ou de la démission de l’évêque.

    Chapitre III: De la protection cléricale.

      Article III.1. Les cardinaux, archevêques et évêques demeurant ou se déplaçant sur le sol lorrain bénéficient du privilège de clergie, et ne sont donc justiciables que des tribunaux d’Eglise ou par une institution impériale compétente, tant que le présent Concordat est respecté. Libre au Duc de Lorraine de choisir le tribunal qui instruira le procès.

      Article III.2. Néanmoins, avec accord préalable des Archevêque/Evêque de Toul et Metz et après demande du Conseil de Lorraine, certains dossiers peuvent être traités par la Justice lorraine et le(s) prélat(s) concerné(s) peut/peuvent alors y être mis en procès, annulant l'Article III.1.. Lancer un tel procès sans l'accord requis sera considéré comme une infraction au présent concordat.

      Article III.3. La protection cléricale ne peut être relevée que par décision exceptionnelle de la Haute Connétablerie Impériale, ou par une décision exceptionnelle de la Congrégation de l'Inquisition.

      Article III.4. Exception est faite, en cas de mise en accusation d'un prélat à propos d'un crime de sang qu'il aurait perpétré, la justice lorraine est apte à juger de sa culpabilité ou de son innocence. La protection cléricale ne s'applique donc pas. Les autorités temporelles de Lorraine doivent cependant tenir informées les autorités ecclésiastiques romaines de la mise en procès du dit prélat.



    Partie IV : Du rôle de l’Eglise dans la vie civile.

      Article IV.1. Les mariages aristotéliciens sont les seuls mariages reconnus comme valides. ("Mariages" païens, cf Article I.3)

      Article IV.2. L’église se donne pour mission de répandre la foy et les préceptes et les valeurs de l’aristotélisme sur les terres lorraines. En outre, elle lutera fermement contre toute expansion de foy hérétique avec l’aide des autorités ducales lorraines.

      Article IV.3. L’Eglise se donne pour mission d’aider les plus démunis. Dans ce cadre, ses représentants devront de manière active participer aux actions de charité et, autant que possible, coordonner leurs efforts avec les autorités municipales et ducales.

      Article IV.4. L’Eglise se donne pour mission de participer le plus activement possible à l’éducation aristotélicienne du peuple. Ainsi toute personne le souhaitant pourra être aidée par ceux-ci.

      Article IV.5. L'Eglise se donne pour mission d'enterrer les corps des de cujus en leur donnant les derniers sacrements. Les membres des cultes averroïste ou spinoziste sont autorisés à enterrer leurs morts dans les lieux qui leurs ont été donnés [forum annexe]. Cependant les personnes qui ont souhaitées ne pas recevoir de rites religieux avant leur décès pourront partir comme bon leur semble.



    Partie V : Du fonctionnement interne de l’Eglise en Lorraine.
      Article V.1. L’Eglise aristotélicienne est représentée par sa Sainteté le Pape. La Curie romaine est, après le souverain pontife, l'autorité suprême de l'Eglise.

      Article V.2. L'Eglise est représentée en Lorraine par les Archevêque(s)/Evêque(s) de Toul et Metz.

      Article V.3. Les diocèses de Toul et Metz de Toul et de Metz dépendent spirituellement de la Province Métropolitaine de Trêves.




Fait à Nancy,

Présenté, approuvé et scellé par le Conseil de la Duchesse Marjolaine II, le X Décembre 1456
Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Lorrainevertyn5bx1ns3

Approuvé, validé et scellé par,

L'évêque de Toul, le X Décembre 1456

_________________
1- il est inutile de proposer si c est pour reprendre .
2- Le pire de certaines haines, c'est qu'elles sont si viles et rampantes qu'il faut se baisser pour les combattre. "
3-" Une âme peut se dire généreuse, quand elle prend plus de plaisir à donner qu'à recevoir. "
4-Chacun de nous porte un fou sous son manteau, mais certains le dissimulent mieux que d'autres. "
5-C'est une grande misère que de n'avoir pas assez d'esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire.
6-Se venger d'une offense, c'est se mettre au niveau de son ennemi ; la lui pardonner, c'est se mettre au dessus de lui.
7-La pratique de la vertu repose le cœur et le rend chaque jour meilleur. L'hypocrisie le fatigue et le rend chaque jour plus sot.
8-  Trois sortes d'amis sont utiles, trois sortes d'amis sont néfastes. Les utiles : un ami droit, un ami fidèle, un ami cultivé. Les néfastes : un ami faux, un ami mou, un ami bavard.


Dernière édition par marjolaine le Lun 22 Déc 2008 - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
marjolainne
Inestimable serviteur du Duché
marjolainne

Date d'inscription : 05/01/2007
Nombre de messages : 12894
Champs et Metier : Mais
- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeLun 22 Déc 2008 - 19:05

voici celui qui a ete fait à treves à vous de choisir entre les deux et de dire ceux qui ne va pas sur l un et sur l autre




Citation :

Concordat entre
La Lorraine, représentée par sa duchesse Marjolainne et l'Église
aristotélicienne, représentée par Monseigneur Mayella






Article 1er : du préambule

§1.
La Lorraine reconnaît l'officialité de ses rapports avec l'Église en
tant que fondements de ses valeurs et de sa culture. Par le présent
Concordat, la Lorraine, afin de sauvegarder et d'assurer sa
souveraineté, tient à organiser ses rapports avec l'Église.

§2.
L'Église Aristotélicienne est reconnue et établie comme seule religion
autorisée en Lorraine. La Lorraine reconnaît l'existence du Saint-Siège
et de toutes ses institutions.

§3. Conscients du danger pour la
société que représente le spectacle de l'hérésie mais afin de préserver
la liberté de conscience les autres cultes, bien que païens, doivent
être confinés à l'espace privé [HRP : Missives, forums annexes].


Article 2ème : de la Justice

§1.
Le Tribunal de l'Inquisition est reconnu comme autorité spirituelle et
disciplinaire sur la religion Aristotélicienne. Son rôle est défini à
l'article deuxième – paragraphe 2 (Art. 2ème §2).

§2. Le
Tribunal de l'Inquisition a pour mission d'enquêter sur les activités
hérétiques, la sorcellerie et les dérives sectaires des lorrains.

§3.
L'Inquisition peut rendre tout jugement. Toutefois, elle ne pourra
décider de la peine de la mort qu'avec l'accord du duc de Lorraine [et
HRP du joueur concerné].

La justice civile Lorraine ne sera là
que pour faire appliquer la sanction et veiller au bon déroulement du
procès selon les voix habituelles d'un procès en Lorraine.

§4.
Un acteur de la justice lorraine (procureur, juge, ou autre ...) ne
pourra s'opposer au jugement de l'Inquisition si ce jugement a été fait
dans les règles définies par le présent texte.

§5. Un
ecclésiastique de haut rang (pape, cardinal, archevêque ou évêque) ne
pourra être condamné par la justice civile pour des faits de trouble à
l'ordre public qu'ils soient civils ou religieux, que par une cour de
justice spéciale composé d'un nombre indéterminé mais égal de religieux
et de laïc. Pour les autres faits, telle l'escroquerie, la spéculation
ou autre, la justice civile lorraine peut agir sur tout religieux
quelque soit son rang selon les voix habituelles de la justice.

En
ce qui concerne les faits de trahison ou de Haute trahison envers la
Lorraine et son État, qui proviennent de faits éminemment politiques,
conformément au paragraphe 6 de cet article qui prévoit la dissociation
du domaine juridique actes religieux/actes politiques, les
ecclésiastiques quels qu'ils soient pourront etre jugés pour ces faits
par la Justice Lorraine, que soit par la Justice du Duc ou par la Cour
[IG] de la justice régulière.

§6. Toute insulte au Clergé, dans
le cadre de ses fonctions religieuses, et donc en aucun cas dans le
cadre d'un débat politique; ainsi que la dégradation de lieu de culte
Aristotélicien est passible des pires châtiments et d’une amende de
cinquante pour-cent de la richesse de la personne.


Article 3 : des croisades et des forces armées

§1.
Participer à une croisade est le droit le plus strict de tout
Aristotélicien Lorrain, sauf s'il détient une charge élective [IG] :
dans ce cas, il devra impérativement démissionner. Sont dispensés d'une
telle démission le duc de Lorraine et l'Archevêque de Trèves qui, de
par leurs statuts, sont fondés à guider les fidèles Aristotéliciens
lorrains dans une croisade lancée par le Saint Père.

§2.
L’archevêque de Trèves est autorisé à disposer d'une garde épiscopale,
dirigée par un vidame comme défini dans l'organisation des
Saintes-Armées. Cette garde épiscopale ne peut avoir pour but que de
protéger l'archevêque qui l'a sous sa direction.

§3. Si un
archidiocèse n'a pas de garde épiscopale, l'archevêque de
l'archidiocèse peut demander, si le Duc/duchesse de Lorraine y consent,
notamment si les finances le permettent, de lui mettre à disposition
une troupe de deux ou trois hommes pour assurer sa sécurité mais
uniquement lorsque l'archevêque va nommer un nouveau curé dans une
paroisse lorraine. Ce service est rendu en échange du bien pour la
communauté que cela apporte.

§4. Les ordres militaro-religieux
officiellement reconnus par la Curie peuvent installer, en accord avec
le duc de Lorraine, des bastions ou autres commanderies sur le sol
Lorrain.

Les ordres militaro-religieux officiellement reconnus
par la Curie sont autorisés à entretenir des relations diplomatiques
avec le duché de Lorraine, notamment par la signature de convention.


Article 4 : des devoirs des religieux en Lorraine

§1.
Le représentant de L'Église, l'Archevêque de Trèves, ou l'évêque de
Toul peut avoir accès au Parlement. L'archevêque, (ou l'évêque
donc)représentant l'autorité spirituelle des Lorrains, conformément au
droit institutionnel Lorrain, aura à ce titre, comme les curés présent
icelieu, droit de vote sur les sujets débattus.

§2.
L'Archevêque ou l'évêque qui participe à un conseil s’engage à ne pas
révéler d’informations pouvant compromettre la sûreté civile. Tout
écart à cette règle pourra être porté devant un tribunal pour haute
trahison. Cependant si les informations détenues par l’ecclésiastique
sont de nature à mettre en danger le Vatican, les intérêts de l’Église,
ou sont contraires aux valeurs de l'Église ou obtenues sous le secret
de la confession, alors le Conseil ne pourra pas lui tenir rigueur de
son comportement. Afin d'éviter toute divulgation d'éléments nuisibles
à la Lorraine, en cas de grave conflit ou de possible situation de
conflits d'intérêts, le Conseil pourra voter l'exclusion temporaire de
l'Archevêque du conseil.


Article 5 : de la religion dans le quotidien et des prêches

§1.
Le Duché peut, le cas échéant, si ses finances le permettent, assurer
un dédommagement pour les déplacements des membres du Haut Clergé
lorrain, dans l'exercice de leur fonction.
De même, les villages,
peuvent, le cas échéant et si leurs finances le permettent, assurer un
dédommagement pour les déplacements des curés ou diacres pour permettre
de célébrer un baptême ou un mariage.
Si dédommagement il devait y
avoir, alors il sera d'un montant que les dites parties auront
convenues entre elles, mais en aucun cas supérieur au revenu moyen
d'une journée de travail d'un Lorrain.

§2. Seuls les mariages et enterrements réalisés par l'Église produisent des effets civils.

§3.
Seul est autorisé à prêcher à la halle des villages et à la gargote
Lorraine l'Église Aristotélicienne. Elle peut elle avoir autant de
place qu'elle le souhaite [sur les halles et à la gargote, en accord
avec les censeurs Lorrains.]

§4. Seuls sont autorisés à prêcher
près des tavernes, aux portes des villages, près de l'église, près de
la mairie et près du marché les représentants de l'Église
Aristotélicienne.

§5. Ne sont autorisées à être prêchées dans
les paroisses lorraines que les idées choisies par l'archidiocèse dont
ces paroisses dépendent. Toute personne ne respectant pas cet article
sera poursuivie par la Justice du Duché pour trouble à l'ordre public.




Réformé le de l an 1456 à Nancy et à Trèves conjointement;


Pour la Lorraine, sa duchesse Marjolainne Von Frayner,Réaumont

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Lorrainepjlb5uk2


Pour l'Église, l'évêque Mayella d'Acoma
[sceau de l'archevêché ou évêché]

_________________
1- il est inutile de proposer si c est pour reprendre .
2- Le pire de certaines haines, c'est qu'elles sont si viles et rampantes qu'il faut se baisser pour les combattre. "
3-" Une âme peut se dire généreuse, quand elle prend plus de plaisir à donner qu'à recevoir. "
4-Chacun de nous porte un fou sous son manteau, mais certains le dissimulent mieux que d'autres. "
5-C'est une grande misère que de n'avoir pas assez d'esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire.
6-Se venger d'une offense, c'est se mettre au niveau de son ennemi ; la lui pardonner, c'est se mettre au dessus de lui.
7-La pratique de la vertu repose le cœur et le rend chaque jour meilleur. L'hypocrisie le fatigue et le rend chaque jour plus sot.
8-  Trois sortes d'amis sont utiles, trois sortes d'amis sont néfastes. Les utiles : un ami droit, un ami fidèle, un ami cultivé. Les néfastes : un ami faux, un ami mou, un ami bavard.
Revenir en haut Aller en bas
Guise
Grand du Duché
Guise

Date d'inscription : 06/07/2007
Nombre de messages : 5098
Nom RR (IG) : Guise
Localisation : Epinal, Nancy, Baudricourt, Castel de Bolchen

Champs et Metier : Production de Chiantos, de catapultes pour nains savoyards / bains d' or
- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeVen 9 Jan 2009 - 16:51

Up. De ce que j'avais analysé au conseil juste avant que ma mission se termine y avait plein de soucis sur la version proposée par Selee. (notamment la non-prise en compte des mois de travail précédents et des avancées déjà établies entre le religieux et le temporel)

Mais sa présentation est bien plus jolie que l'ancien concordat dont j'ai juste réformé les termes et pas la forme.

Donc lisez, analysez, je le ferez ou ce soir ou demain soir pour ma part.
Revenir en haut Aller en bas
http://demain-la-lorraine.activebb.net/
Guise
Grand du Duché
Guise

Date d'inscription : 06/07/2007
Nombre de messages : 5098
Nom RR (IG) : Guise
Localisation : Epinal, Nancy, Baudricourt, Castel de Bolchen

Champs et Metier : Production de Chiantos, de catapultes pour nains savoyards / bains d' or
- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeVen 9 Jan 2009 - 18:47

Citation :
Concordat entre le Duché de Lorraine et la Très Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine.

C'est conscients de la grande nécessité d'un rapprochement entre le Duché de Lorraine et l'Eglise Aristotélicienne; afin d'établir une amitié durable; afin de travailler ensemble au salut du peuple lorrain, qu'il puisse vivre en paix et en tout quiétude sur les terres lorraines; et afin que la Lorraine soit un modèle de foi pour le reste de l’Europe; que le Duché de Lorraine et l'Eglise Aristotélicienne promulguent, sous les auspices du Trés-Haut, des prophètes Aristote et Christos et de tout les saints, le présent concordat.

faut corriger comme ça ->"Afin de poursuivre l'union qui unit le Duché de Lorraine et l'E.A." ,on est pas dans un duché qui vient d'être créée.

Et à la fin

-> "la présente réforme du concordat."


Citation :
Il leur sera également permis d'édifier un temple et d'établir un cimetière dans les villes et villages où l'une de leur communauté sera présente. Les mariages célébrés dans leurs temples ne seront authentifiés et ne seront validés qu'à leurs yeux, tant que l’Evêque/Archevêque aristotélicien affilié à leur terre ne le fasse.
Heu non pas d'accord, et la fin de la phrase n'est pas écrite correctement en français.

Citation :
S'il advenait que les règles énoncées par le corpus iuris canonici soient modifiées significativement en tout ou partie, et que ces modifications entraînent des répercussions directes sur les relations entre le Duché de Lorraine et le clergé lorrain, un conseil restreint composé du Duc Lorrain, du juge lorrain et des Evêques/Archevêques rattaché à la Lorraine, ou de leurs représentants, serait tenu de se réunir.

Comme je l'avais déjà dit au conseil, qu'est ce que le juge à avoir avec ça? si ya un seul conseiller qui "d'office" et légalement aurait la charge de seconder le Duc, c'est le PP et personne d'autre.
En tout si ça doit etre marqué, c'ets PP et pas juge. Si on veut laisser le duc libre de choisir, alors il faut écrire que:

" le Duc a toute latitude pour choisir qui pourra le seconder aux dites discussions avec l'Église"
Citation :

Afin de statuer sur l'abrogation, totale ou partielle, ou encore sur la modification du présent concordat, le pouvoir temporel et l'autorité spirituelle devront trouver un compromis satisfaisant les deux parties.
Comme déjà dit au conseil, cette partie est incomplète et ne tient pas compte de notre législation... cf sur le protocole légal de promulgation. Là c'est pas acceptable en l'état.

Citation :

Si un prélat venait à devenir Duc, il serait temporairement remplacé par un Vicaire épiscopal ou un Archidiacre qui prendrait la direction du dict diocèse durant le mandat du dict prélat. .
Comme déjà expliqué (je vois que rien a été corrigé depuis) ça s'appelle de l'ingérence grave dans le fonctionnement interne du clergé ça.

Citation :
Article II.2. Le Duc de Lorraine et son conseil, devront impérativement être baptisé dan la foy aristotélicienne afin d’exercer leur charge ducale, si tel n’était pas le cas, il devrait l’être avant toute prise de pouvoir. En conséquence, les conseillers représentent en public le Duché de Lorraine baptisé dans la foy aristotélicienne, à ce titre, ne peuvent se comporter contre l'aristotélisme en publique et contre le présent concordat.
Dans l'absolu, si on avait clergé raisonnable et raisonné, n'étant pas des hommes politiques avant ou après etre des clercs avec des intérets immédiats de pouvoir, j'aurais dit pourquoi pas.

Les problèmes que je juge insurmontables, c'ets que d'une part le clergé Lorrain est malheureusement inexistant (à ce compte pu personne ne pourra devenir duc sauf les plus anciens) et donc ne pourra pas baptiser autant qu'il le devra, et que d'autre part ça donne un pouvoir immense à un évêque dans le domaine temporel, et, à sa discrétion il pourra refuser de baptiser X ou Y simplement parce que la dite personne est son ennemie ou représente un danger pour ses ambitions personnelles à devenir duc.

C'est inimaginable, et pour moi un grave recul par rapport à toutes les avancées construites au fil du temps.

Citation :
En conséquence, la lorraine met à disposition une bourse quotidienne de 7 écus, soit 210 écus mensuelle au diocèse. Cette bourse sera gérée par l’Evêque ayant le plus de ville sous sa juridiction spirituelle et pourra l’user comme bon lui semblera, dans la limite d’une utilisation diocésaine. Si, le conseil venait à observer un quelconque abus dans l’utilisation de cette bourse, il mettra immédiatement fin à celle-ci jusqu’au remboursement de la dette occasionnée et/ou de la démission de l’évêque.
D'une les sanctions pour abus sont inapplicables par le fait du duché.

De deux, du temps d'Ecaterina évêque nous avions définit la chose suivante, qui est bien plus raisonnable aussi bien au niveau pécunier, que dans la mission avant tout bénévole du clergé de sauver les âmes:

Citation :
Le Duché peut, le cas échéant, si ses finances le permettent, assurer un dédommagement pour les déplacements des membres du Haut Clergé lorrain, dans l'exercice de leur fonction.
De même, les villages, peuvent, le cas échéant et si leurs finances le permettent, assurer un dédommagement pour les déplacements des curés ou diacres pour permettre de célébrer un baptême ou un mariage.
Si dédommagement il devait y avoir, alors il sera d'un montant que les dites parties auront convenues entre elles, mais en aucun cas supérieur au revenu moyen d'une journée de travail d'un Lorrain.

Citation :
Article III.1. Les cardinaux, archevêques et évêques demeurant ou se déplaçant sur le sol lorrain bénéficient du privilège de clergie, et ne sont donc justiciables que des tribunaux d’Eglise ou par une institution impériale compétente, tant que le présent Concordat est respecté. Libre au Duc de Lorraine de choisir le tribunal qui instruira le procès.
Contradiction directe avec d'une part ce qu'il y a d'écrit dans le premier chapitre, à savoir que pour tout ce qui est temporel c'ets la Justice IG qui s'en charge.

D'autre part grave recul d'avec les avancées construites avec Ecaterina lorsqu'elle était évêque, à savoir que pour tout ce qui est de la Trahison et Haute trahison, soit tout ce qui est du domaine temporel,qui sont des faits éminemment "politiques", c'est la Justice IG du duché qui juge, et personne d'autre.

[HRP: cf annonces des admins qui ne reconnaissent de verdict que lorsque le procès est fait IG et jugé par le juge, sinon cassable à volonté]

Citation :
Article III.2. Néanmoins, avec accord préalable des Archevêque/Evêque de Toul et Metz et après demande du Conseil de Lorraine, certains dossiers peuvent être traités par la Justice lorraine et le(s) prélat(s) concerné(s) peut/peuvent alors y être mis en procès, annulant l'Article III.1.. Lancer un tel procès sans l'accord requis sera considéré comme une infraction au présent concordat.
Idem, inacceptable. Tout ce qui est du domaine temporel n'a pas à voir avec le domaine spirituel, et l'un n' pas à intervenir dans l'autre, et ce, dans les deux sens.

Citation :
Article III.3. La protection cléricale ne peut être relevée que par décision exceptionnelle de la Haute Connétablerie Impériale, ou par une décision exceptionnelle de la Congrégation de l'Inquisition
.
Encore un truc à coté de la plaque à savoir que la connétablie impériale ne décide en rien des procès IG de n'importe quel duché. (et là c'ets pas une attaque contre toi Yanahor)


De même il manque des articles relatifs aux entrées des clercs au parlement, relatifs aux croisades (ou interventions armées sous la bannière religieuse) etc....


Tout ça ne va pas, je l'avais déjà dit au conseil ya un mois environ, et on représente encore la même chose. .... Marjo faut le signifier à celui l'a écrit stp qu'il a rien changé de ce qu'il fallait faire de manière fondamentale.
Revenir en haut Aller en bas
http://demain-la-lorraine.activebb.net/
marjolainne
Inestimable serviteur du Duché
marjolainne

Date d'inscription : 05/01/2007
Nombre de messages : 12894
Champs et Metier : Mais
- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeVen 9 Jan 2009 - 20:05

il n a pas voulu qu on y touche donc vu que celui de treves nous i avions adopté je vous ai mis les deu pour que vous choisisiez

_________________
1- il est inutile de proposer si c est pour reprendre .
2- Le pire de certaines haines, c'est qu'elles sont si viles et rampantes qu'il faut se baisser pour les combattre. "
3-" Une âme peut se dire généreuse, quand elle prend plus de plaisir à donner qu'à recevoir. "
4-Chacun de nous porte un fou sous son manteau, mais certains le dissimulent mieux que d'autres. "
5-C'est une grande misère que de n'avoir pas assez d'esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire.
6-Se venger d'une offense, c'est se mettre au niveau de son ennemi ; la lui pardonner, c'est se mettre au dessus de lui.
7-La pratique de la vertu repose le cœur et le rend chaque jour meilleur. L'hypocrisie le fatigue et le rend chaque jour plus sot.
8-  Trois sortes d'amis sont utiles, trois sortes d'amis sont néfastes. Les utiles : un ami droit, un ami fidèle, un ami cultivé. Les néfastes : un ami faux, un ami mou, un ami bavard.
Revenir en haut Aller en bas
Guise
Grand du Duché
Guise

Date d'inscription : 06/07/2007
Nombre de messages : 5098
Nom RR (IG) : Guise
Localisation : Epinal, Nancy, Baudricourt, Castel de Bolchen

Champs et Metier : Production de Chiantos, de catapultes pour nains savoyards / bains d' or
- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeVen 9 Jan 2009 - 20:26

Qu'il le veuille ou pas, la décision ne lui appartient pas.

Mais si il veut jouer sa prude et qu'on ne peut pas toucher un texte qui n'est qu'une esquisse, alors c'est à mettre directos à la poubelle.

En l'état ya pléthore d'éléments fondamentaux qui sont inacceptables et des reculades par rapport aux évolutions des derniers mois.

J'aime bien la forme mais le fond est à revoir totalement.

Sur l'autre c'ets le contraire: le fond est acceptable (réforme des éléments qui étaient caduques de fait), mais la forme est pas jolie.
Revenir en haut Aller en bas
http://demain-la-lorraine.activebb.net/
Ecaterina
Grand du Duché
Ecaterina

Date d'inscription : 20/04/2007
Nombre de messages : 4110
Nom RR (IG) : Ecaterina
Localisation : Toul

- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeVen 9 Jan 2009 - 20:56

celui dont nous avions discuté avec Guise était à mon sens pas mal car il permettez d'avoir une présence reconnue de l'Eglise, sans avoir une interférence de celle-ci et inversement.
Revenir en haut Aller en bas
marjolainne
Inestimable serviteur du Duché
marjolainne

Date d'inscription : 05/01/2007
Nombre de messages : 12894
Champs et Metier : Mais
- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeVen 16 Jan 2009 - 23:20

alors d autre avis c est important surtout la il faurait peux etre qu on le vote rapidement

_________________
1- il est inutile de proposer si c est pour reprendre .
2- Le pire de certaines haines, c'est qu'elles sont si viles et rampantes qu'il faut se baisser pour les combattre. "
3-" Une âme peut se dire généreuse, quand elle prend plus de plaisir à donner qu'à recevoir. "
4-Chacun de nous porte un fou sous son manteau, mais certains le dissimulent mieux que d'autres. "
5-C'est une grande misère que de n'avoir pas assez d'esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire.
6-Se venger d'une offense, c'est se mettre au niveau de son ennemi ; la lui pardonner, c'est se mettre au dessus de lui.
7-La pratique de la vertu repose le cœur et le rend chaque jour meilleur. L'hypocrisie le fatigue et le rend chaque jour plus sot.
8-  Trois sortes d'amis sont utiles, trois sortes d'amis sont néfastes. Les utiles : un ami droit, un ami fidèle, un ami cultivé. Les néfastes : un ami faux, un ami mou, un ami bavard.
Revenir en haut Aller en bas
Perseus_Cardofer
personne publique
Perseus_Cardofer

Date d'inscription : 16/08/2007
Nombre de messages : 795
Nom RR (IG) : Perseus Cardofer
Localisation : Epinal, Rehainvillier

Champs et Metier : Bléiculteur et meunier
- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeSam 17 Jan 2009 - 10:44

marjolaine a écrit:
Concordat entre le Duché de Lorraine et la Très Sainte Église Aristotélicienne Romaine.

    C'est conscients de la grande nécessité d'un rapprochement entre le Duché de Lorraine et l'Église Aristotélicienne; afin d'établir une amitié durable; afin de travailler ensemble au salut du peuple lorrain, qu'il puisse vivre en paix et en tout quiétude sur les terres lorraines; et afin que la Lorraine soit un modèle de foi pour le reste de l’Europe; que le Duché de Lorraine et l'Église Aristotélicienne promulguent, sous les auspices du Très-Haut, des prophètes Aristote et Christos et de tout les saints, le présent concordat.



    Chapitre I : Le rôle de l'Église dans l'organisation spirituelle du Duché de Lorraine.

      Article I.1. Le Concordat fait de l'Église Aristotélicienne Universelle et Romaine, la religion d'État du Duché de Lorraine.
      Religion d'État définissant la couronne ducale comme légitimée par l'Église, la charge de conseiller ducal étant considérée comme aristotélicienne et les ecclésiastiques lorrains devant se revendiquer comme tels.

      Article I.2. Ce statut dote l'Église Aristotélicienne d'une légitimité dont ne disposent pas les autres cultes. Toutefois, le Duc prend acte de l'accord de l'église aristotélicienne pour l'exercice des cultes Spinoziste et Averroïstes selon des conditions définies ci-après.

      Article I.3. Le Duché lié à l'Église Aristotélicienne reconnaît au nombre des privilèges afférents au statut de religion officielle tous ceux découlant du prosélytisme religieux : par contre, l'exercice des cultes spinoziste et averroïste sera confiné à l'espace privé [missives, forums annexes]. Il leur sera également permis d'édifier un temple et d'établir un cimetière dans les villes et villages où l'une de leur communauté sera présente. Les mariages célébrés dans leurs temples ne seront authentifiés et ne seront validés qu'à leurs yeux, tant que l’Évêque/Archevêque aristotélicien affilié à leur terre ne le fasse.
      En dehors de ce temple et de ce cimetière, seul le culte Aristotélicien pourra être exercé en public [Gargote, Halle, Taverne, etc.], et faire acte de prosélytisme sur le territoire lorrain, sous le contrôle du Duc et des Bourgmestres, garants de la paix publique.

      Article I.4. Toute violation des dispositions du présent concordat sera considérée comme un acte d'hérésie, et poursuivie dans les conditions énumérées par le corpus des règles du droit canon. Si cette violation intervenait du fait des représentants de l'Église Aristotélicienne en Lorraine, elle serait passible du tribunal civil et jugée selon les lois impériales et lorraines. En ce cas, la protection cléricale, expliquée dans le Chapitre III du présent concordat ne s'appliquerait pas.

      Article I.5. Le corpus des règles du droit canon a validité sur les terres administrées par le Duc, Duc par la Grâce de Dieu et la volonté du peuple. Ces règles ne concernent toutefois que la gestion du domaine spirituel ; la gestion du domaine temporel continue de ressortir au Duc et à son Conseil.

      S'il advenait que les règles énoncées par le corpus iuris canonici soient modifiées significativement en tout ou partie, et que ces modifications entraînent des répercussions directes sur les relations entre le Duché de Lorraine et le clergé lorrain, un conseil restreint composé du Duc Lorrain, du juge lorrain et des Évêques/Archevêques rattaché à la Lorraine, ou de leurs représentants, serait tenu de se réunir.

      Dans le cas où les représentants du pouvoir temporel seraient également ecclésiastiques, un ou deux autres conseillers devraient alors les remplacer.

      Afin de statuer sur l'abrogation, totale ou partielle, ou encore sur la modification du présent concordat, le pouvoir temporel et l'autorité spirituelle devront trouver un compromis satisfaisant les deux parties.

      Article I.6. Le domaine spirituel est à la charge unique de l'Église Aristotélicienne. Par conséquent l'Église a une compétence juridique concernant les affaires spirituelles, qui sera relayée par l'Église impériale à travers les différents diocèses du Duché de Lorraine, et qui sera appuyée, autant que faire se peut, par les juridictions de l'ordre temporel.
      A ce titre, il est reconnu aux officialités des Diocèses de Toul et de Metz le pouvoir de juger les crimes et délits spirituels suivant le corpus iuris canonici en Lorraine; puis de livrer les condamnés aux autorités temporelles afin que le châtiment leur soit appliqué.
      Néanmoins, lorsqu'il s'agit d'un conseiller, la mise en procès sera effective mais le verdict ne sera appliqué qu'à la fin du mandat afin de laisser une gestion optimale du Conseil, mais cela reste à la seule appréciation du Duc et du Juge de Lorraine.



    Chapitre II : Du rôle de l'Église dans l’organisation temporelle du Duché de Lorraine.

      Article II.1. Les membres du clergé aristotélicien sont admissibles à toutes fonctions de l'ordre temporel hormis Duc pour les prélats, afin éviter les surcharges de travail. Si un prélat venait à devenir Duc, il serait temporairement remplacé par un Vicaire épiscopal ou un Archidiacre qui prendrait la direction du dict diocèse durant le mandat du dict prélat. .

      Article II.2. Le Duc de Lorraine, son conseil et tout annobli Lorrain, devront impérativement être baptisé dan la foy aristotélicienne afin d’exercer leur charge ducale, si tel n’était pas le cas, il devrait l’être avant toute prise de pouvoir. En conséquence, les conseillers représentent en public le Duché de Lorraine baptisé dans la foy aristotélicienne, à ce titre, ne peuvent se comporter contre l'aristotélisme en publique et contre le présent concordat.
      Le Duché de Lorraine est couronné par l'Église aristotélicienne suivant un Ordo défini dans une loi annexe; ce rite montre que la seigneurie temporelle sur la Lorraine est accordée divinement.
      Les prélats disposent d'une liberté de parole totale. Cependant, ils sont tenus de respecter le pouvoir en place. En aucun cas ils ne pourront lancer en public des discussions allant contre le pouvoir temporel sans avoir débattu en privé avec celui-ci. Si le pouvoir temporel ne répond pas et ne participe pas aux discussions, celles-ci pourront être lancées en public. Politesse, retenue et vertu doivent inspirer leurs discours. Si abus il y a, le conseil devra en référer à l'instance suprême de l'Église, à savoir la Curie.



    Article II.3. L’évêque et avec lui le diocèse assure une mission religieuse de service et d’utilité publique. Il agit en faveur de la bénédiction et du bien-être de la population lorraine. En cela, l’évêque ou l’un de ses représentants peut-être amené à voyager à travers le Duché ou à débourser un certain pécule en faveur de l’expansion de la foy aristotélicienne.
    En conséquence, la lorraine met à disposition une bourse quotidienne de 7 écus, soit 210 écus mensuelle au diocèse. Cette bourse sera gérée par l’Évêque ayant le plus de ville sous sa juridiction spirituelle et pourra l’user comme bon lui semblera, dans la limite d’une utilisation diocésaine. Si, le conseil venait à observer un quelconque abus dans l’utilisation de cette bourse, il mettra immédiatement fin à celle-ci jusqu’au remboursement de la dette occasionnée et/ou de la démission de l’évêque.

    Chapitre III: De la protection cléricale.

      Article III.1. Les cardinaux, archevêques et évêques demeurant ou se déplaçant sur le sol lorrain bénéficient du privilège de clergie, et ne sont donc justiciables que des tribunaux d’Église ou par une institution impériale compétente, tant que le présent Concordat est respecté. Libre au Duc de Lorraine de choisir le tribunal qui instruira le procès.

      Article III.2. Néanmoins, avec accord préalable des Archevêque/Evêque de Toul et Metz et après demande du Conseil de Lorraine, certains dossiers peuvent être traités par la Justice lorraine et le(s) prélat(s) concerné(s) peut/peuvent alors y être mis en procès, annulant l'Article III.1.. Lancer un tel procès sans l'accord requis sera considéré comme une infraction au présent concordat.

      Article III.3. La protection cléricale ne peut être relevée que par décision exceptionnelle de la Haute Connétablerie Impériale, ou par une décision exceptionnelle de la Congrégation de l'inquisition.

      Article III.4. Exception est faite, en cas de mise en accusation d'un prélat à propos d'un crime de sang qu'il aurait perpétré, la justice lorraine est apte à juger de sa culpabilité ou de son innocence. La protection cléricale ne s'applique donc pas. Les autorités temporelles de Lorraine doivent cependant tenir informées les autorités ecclésiastiques romaines de la mise en procès du dit prélat.



    Partie IV : Du rôle de l’Eglise dans la vie civile.

      Article IV.1. Les mariages aristotéliciens sont les seuls mariages reconnus comme valides. ("Mariages" païens, cf Article I.3)

      Article IV.2. L’église se donne pour mission de répandre la foy et les préceptes et les valeurs de l’aristotélisme sur les terres lorraines. En outre, elle lutera fermement contre toute expansion de foy hérétique avec l’aide des autorités ducales lorraines.

      Article IV.3. L’Eglise se donne pour mission d’aider les plus démunis. Dans ce cadre, ses représentants devront de manière active participer aux actions de charité et, autant que possible, coordonner leurs efforts avec les autorités municipales et ducales.

      Article IV.4. L’Eglise se donne pour mission de participer le plus activement possible à l’éducation aristotélicienne du peuple. Ainsi toute personne le souhaitant pourra être aidée par ceux-ci.

      Article IV.5. L'Église se donne pour mission d'enterrer les corps des de cujus en leur donnant les derniers sacrements. Les membres des cultes averroïste ou spinoziste sont autorisés à enterrer leurs morts dans les lieux qui leurs ont été donnés [forum annexe]. Cependant les personnes qui ont souhaitées ne pas recevoir de rites religieux avant leur décès pourront partir comme bon leur semble.

      Article IV.6.L'Église est aussi en charge de confirmer les anoblissement de mérite en donnant sa bénédiction pour la charge de chaqu'un des nouveaux ennobli. Les anoblissement qui ne recevrait pas la bénédiction d'un prélat ayant droit décisionnel sur les terres concernées serait de fait nul et caduque


    Partie V : Du fonctionnement interne de l’Eglise en Lorraine.
      Article V.1. L'Église aristotélicienne est représentée par sa Sainteté le Pape. La Curie romaine est, après le souverain pontife, l'autorité suprême de l'Église.

      Article V.2. L'Église est représentée en Lorraine par les Archevêque(s)/Évêque(s) de Toul et Metz.

      Article V.3. Les diocèses de Toul et Metz dépendent spirituellement de la Province Métropolitaine de Trêves.




Fait à Nancy,

Présenté, approuvé et scellé par le Conseil de la Duchesse Marjolaine II, le X Décembre 1456
Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Lorrainevertyn5bx1ns3

Approuvé, validé et scellé par,

L'évêque de Toul, le X Décembre 1456


J'ai rajouté quelques trucs en rouge qui me paraissent pouvoir envisagé.
Cela peut donner un peu de RP et donc de vie en gargote Lorraine de plus le fait que la hérauderie ne serrait plus la seule instance a être en mesure de bloquer un anoblissement a deux avantages.

1. Le risque que sur base de copinage des anoblissement soient passé en douce ou sous de faux prétextes devient moindre puisqu'une seconde instance peut la juger insuffisante, de plus c'est dans l'esprit d'époque.
2. Le fait que L'église reconnaisse ce mérite devrait couper court a des discutions souvent emplis de critiques (justifié ou non) et plein de fiel car la double acceptation confirmerait le bien fondé déchargent de ce fait les forums ou ceci serrait discuté.

Pour le reste je n'ai rien a ajoute ou a modifier, cela me semble bien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeSam 17 Jan 2009 - 11:36

Oups désolée mauvaise manip, je voulais juste chopper les textes.
Je vois avec le Conseil Supérieux de la Nonciature et je vous tiens au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Enorig
Grand du Duché
Enorig

Date d'inscription : 03/02/2007
Nombre de messages : 7229
Nom RR (IG) : Enorig
Localisation : Le Paradis

- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeDim 18 Jan 2009 - 12:38

Citation :
Article IV.6.L'Église est aussi en charge de confirmer les anoblissement de mérite en donnant sa bénédiction pour la charge de chaqu'un des nouveaux ennobli. Les anoblissement qui ne recevrait pas la bénédiction d'un prélat ayant droit décisionnel sur les terres concernées serait de fait nul et caduque

Les annoblissements sont du ressort de la hérauderie et d'elle seule et perso, malgré le fait que je suis pour un durcissement de ces conditions par la hérauderie, je ne vois pas ce que l'église viens faire là dedans.... Hors de question de mettre ça.
Revenir en haut Aller en bas
Ecaterina
Grand du Duché
Ecaterina

Date d'inscription : 20/04/2007
Nombre de messages : 4110
Nom RR (IG) : Ecaterina
Localisation : Toul

- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeDim 18 Jan 2009 - 12:52

Enorig a écrit:
Citation :
Article IV.6.L'Église est aussi en charge de confirmer les anoblissement de mérite en donnant sa bénédiction pour la charge de chaqu'un des nouveaux ennobli. Les anoblissement qui ne recevrait pas la bénédiction d'un prélat ayant droit décisionnel sur les terres concernées serait de fait nul et caduque

Les annoblissements sont du ressort de la hérauderie et d'elle seule et perso, malgré le fait que je suis pour un durcissement de ces conditions par la hérauderie, je ne vois pas ce que l'église viens faire là dedans.... Hors de question de mettre ça.

je suis d'accord avec Enorig
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeDim 18 Jan 2009 - 12:54

En revanche, peut-être mettre que les ennoblis devront être baptisés et qu'une cérémonie en présence de l'évêque ou de l'archevêque sera fait par la hérauderie. Comme ça, les nouveaux ennoblis seront bénis, et l'évêque ou l'archevêque pourra faire un petit discours en rappelant certaines choses essentiels quand on est noble.
Revenir en haut Aller en bas
Perseus_Cardofer
personne publique
Perseus_Cardofer

Date d'inscription : 16/08/2007
Nombre de messages : 795
Nom RR (IG) : Perseus Cardofer
Localisation : Epinal, Rehainvillier

Champs et Metier : Bléiculteur et meunier
- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeDim 18 Jan 2009 - 13:35

Enorig a écrit:
Citation :
Article IV.6.L'Église est aussi en charge de confirmer les anoblissement de mérite en donnant sa bénédiction pour la charge de chaqu'un des nouveaux ennobli. Les anoblissement qui ne recevrait pas la bénédiction d'un prélat ayant droit décisionnel sur les terres concernées serait de fait nul et caduque

Les annoblissements sont du ressort de la hérauderie et d'elle seule et perso, malgré le fait que je suis pour un durcissement de ces conditions par la hérauderie, je ne vois pas ce que l'église viens faire là dedans.... Hors de question de mettre ça.

Oui bien sur, vous étés pour le durcissement encore et encore mais a la longue ce genre de durcissement devient du dictat et la c'est moi qui dit hors de question, non mais faut pas pousser tout de même

En suite vous ne voyez pas ce qu'elle vient faire la dedans, laisser moi éclairer mon point de vue.

Citation :
Il faudra attendre l' an 380 pour que Théodose, qui se convertira et se fera baptiser, interdira le paganisme et les hérésies. Désormais l' Empire romain va s' orienter vers le statut d 'état chrétien, placé sous l' autorité conjointe de l' empereur et du pape.
En 394, Théodose déclara le christianisme " Religion d'Etat "

Voici un récit historique. Pourquoi je le récite? Simplement parce que par cet acte il offrit a l'église le droit de couronnement en ce qui concerne la haute noblesse, assurant de ce fait que théoriquement les nobles était de bons chrétiens puisque nul prélat aurait couronné un non croyant.

A l'époque de l'empire austro-hongrois (dont les coutumes d'anoblissement viennent de l'empire romain germanique) les nobles ne pouvait même plus toucher la couronne et seul un prélat dont les mains était assez "pures " le pouvait.

Cette coutume est ensuite a nouveau un peu adouci de façon que seule la tête peut toucher de tel joyaux, comme on le voit encore en Angleterre de nos jours (bien que le prix des joyaux d'Angleterre y soit pour beaucoup )

C'est donc dans cet esprit que je joignait l'église aux anoblissements.
Comme seul les nobles de mérite peuvent accéder a un certaine place d'influence je fait la parallèle entre la réalité et les rr.

PS: Sur le fait qu'il faut ou non justifier un éventuel refus peut être discuté aussi mais sinon je vous ai démontré que l'église a sa place dans les annoblissements
Revenir en haut Aller en bas
Enorig
Grand du Duché
Enorig

Date d'inscription : 03/02/2007
Nombre de messages : 7229
Nom RR (IG) : Enorig
Localisation : Le Paradis

- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeDim 18 Jan 2009 - 17:43

on n'est pas dans la vie RP ici et si on appliquait l'histoire avec aussi de rigidité que vous le voulez vous ne seriez même pas là......

Alors on revient un peu sur le JEU des RR et on assure RP merci



Je redis pour moi les annoblissements sont du ressort de la hérauderie et oui je suis pour un durcissement pour éviter les annoblissements copinages comme le fut le votre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeDim 18 Jan 2009 - 18:05

Du coup personne ne réagit sur ma proposition...
Revenir en haut Aller en bas
Enorig
Grand du Duché
Enorig

Date d'inscription : 03/02/2007
Nombre de messages : 7229
Nom RR (IG) : Enorig
Localisation : Le Paradis

- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeDim 18 Jan 2009 - 18:23

Si Guise a fait et je peux pas éditer mais ça j'ai voulu dire

Citation :
on n'est pas dans la vie HRP ici et si on appliquait l'histoire avec aussi de rigidité que vous le voulez vous ne seriez même pas là
Revenir en haut Aller en bas
Ecaterina
Grand du Duché
Ecaterina

Date d'inscription : 20/04/2007
Nombre de messages : 4110
Nom RR (IG) : Ecaterina
Localisation : Toul

- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeDim 18 Jan 2009 - 18:25

si l'evêque benis tous les nobles ça va etre le fouttoir.

De plus c'est le duc et son conseil qu'on bénis pas tout les nobles.........

Apres rien n'empeche l'eveque de pousser une gueulante contre la noblesse dissipée
Revenir en haut Aller en bas
Rochelle de Navarre VF
Lorrain/e
Rochelle de Navarre VF

Date d'inscription : 24/11/2008
Nombre de messages : 179
Nom RR (IG) : Rochelle
Localisation : Vers le BA, pas loin du Chlo

Champs et Metier : Herboriste
- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeLun 19 Jan 2009 - 2:31

mayella a écrit:
En revanche, peut-être mettre que les ennoblis devront être baptisés et qu'une cérémonie en présence de l'évêque ou de l'archevêque sera fait par la hérauderie. Comme ça, les nouveaux ennoblis seront bénis, et l'évêque ou l'archevêque pourra faire un petit discours en rappelant certaines choses essentiels quand on est noble.

Heureusement que ça ne me concerne plus.
L'évêque/archevêque pourrait donner sa bénédiction sans baptiser ça laisserait tjrs son libre arbitre au concerné, et ça permettrait à l'église d'être plus présente.
Revenir en haut Aller en bas
*morphée*
Grand du Duché
*morphée*

Date d'inscription : 03/12/2006
Nombre de messages : 3528
Nom RR (IG) : Morphee**
Localisation : Vaudemont , Lorraine

Champs et Metier : cultive le blé, élève des vaches et est boulangère
- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeMer 21 Jan 2009 - 16:31

personnellement je trouve normal d'être baptisé surtout en étant noble.
on a une certaine vie a mener, certaine regle respecter qui sont compatible tout à fait avec la religion aristotelicienne.
de plus souvent les grands dirigeants vont chercher conseil et sagesse auprès des femmes et hommes d'églises.
Revenir en haut Aller en bas
Rochelle de Navarre VF
Lorrain/e
Rochelle de Navarre VF

Date d'inscription : 24/11/2008
Nombre de messages : 179
Nom RR (IG) : Rochelle
Localisation : Vers le BA, pas loin du Chlo

Champs et Metier : Herboriste
- :

Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitimeMer 21 Jan 2009 - 19:23

Ma vie j'aime à la mener comme je l'entend personnellement...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Discussions sur l'Eglise, le concordat Discussions sur l'Eglise, le concordat - Page 15 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Discussions sur l'Eglise, le concordat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

 Sujets similaires

-
» Serment du Temple à l'Eglise
» Bureau du curé de Rochechouart
» [Baronnie] Wiesviller - Sabifax
» Fiche de Schaga-voie de l'eglise
» Diablo 3 - Battle Tags, Classes et autres discussions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel de Nancy :: Donjon Central :: Grande Bibliothèque Lorraine et Archives du duché :: Archives de Lorraine :: Archives de la Haute Assemblée Lorraine-