Castel de Nancy

Forum RP du Chateau de Nancy dans le jeu Royaumes Renaissants (www.lesroyaumes.com)
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -57%
Friteuse à air chaud (sans huile)
Voir le deal
64.99 €

Partagez
 

 Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zezinho
Crieur
Zezinho

Date d'inscription : 29/06/2014
Nombre de messages : 630
Nom RR (IG) : Zezinho
Localisation : Je m'enfile des chiantos, alors à ton avis ?

Champs et Metier : Intermittent du spectacle royaumesque.
Voie : De l'autonomie et de la souveraineté Lorraine
Poste(s) au Castel : Redresseur de torts anciens

- : I

Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Empty
MessageSujet: Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Icon_minitimeJeu 18 Sep 2014 - 2:10

Toussota et prit la parole :

Bon, je sais que normalement c'est au duc élu de tenir ce genre de "discours". Mais il est très occupé au vu des divers endroits où il doit défendre notre cause, nos intérêts. Et j'ai toujours estimé qu'à partir du moment où l'on est honnête avec soi-même, tout Homme même s'il peut se tromper, a le droit de s'exprimer librement. Je vais essayer, je dis bien essayer de faire simple, et d'éviter de vous fatiguer avec mes termes savants-gonflants, même si techniquement ça renvoie à des notions un peu compliquées quand on a pas eu la chance de l'avoir appris.

Vous avez pu voir, certains anciens depuis qu'il y a des empereurs élus, pour les autres au moins les deux derniers, que l'empereur et ses "potes" ou "clients" ont récupéré comme par magie tous les pouvoirs, pendant que les duchés/comtés ont quasiment tout perdu au point de voir nos propres ducs élus se faire donner des ordres, répudier même lorsqu'ils font serment d'allégeance, et de se faire condamner aux pires sal.o.peries sans procès, même par les fantoches sinistres de  "Lotharingie". Est-ce que ça vous va d'en être réduit de vivre comme ça en Lorraine ? Sans perspective d'avenir autre que d'obéir pour avoir un titre de larbin ?
Oui, non. Le vrai clivage politique qui détermine notre présent et notre avenir commence ici.

Vous pouvez me dire, "oué ça me plait pas, mais c'est comme ça il/elle est quand même empereur/impératrice". Et moi je vous réponds : So what ? Il a des pouvoirs magiques qui vous empêcheraient de vous prendre en main pour vous défendre contre les abus ?
Avez vous vu un seul référendum, ayant un jour attribué les pleins pouvoirs aux empereurs élus ? Avons nous signé quelque chose en Lorraine pour accepter d'en être réduit de faire et dire tout pareil que la petite bande de quelques franc comtois alliés à la majorité des provinces teutonnes depuis 4 ans ?
La réponse est non. Et ils le savent. Mais ils s'en fichent. Leur seul argument c'est "je suis empereur je fais ce que je veux; tu me contestes, alors c'est de l'insulte, et donc je te destitue et t'es ennemi de l'empire"; Dans les statuts héraldiques (car qui contrôle le droit héraldique, contrôle tout le pouvoir politique) nos fantoches de lotha ont attribué (sans aucune légitimité démocratique pour le faire) tous les pouvoirs sur tous les titres sans aucune limite à l'empereur. De fait, aujourd'hui l'empereur n'est plus la suzerain de ses vassaux, il est le dictateur sans limite d'un état qui nie la réalité* des structures dans lesquelles nous vivons.
La magna caca (carta) est une immondice qui 1) est anglaise et n'a rien à voir avec le vocabulaire de l'empire germanique 2) tue toute possibilité d'évolution car gravant dans le marbre des procédures toutes plus absurdes et inutiles les unes que les autres; or de ces procédures en sortent des moyens de contrôle (encore...) pour menotter les provinces.
Euuuuh attendez rassurez moi : on vit encore dans un univers ludique qu'on surnomme les royaumes renaissants, ou alors sans me prévenir ça c'est transformé en "ferme-la-je-fais-ce-que-je-veux-avec-ma-bureaucratie" ?
Où est le respect de notre communauté dans tout ça ? Êtes vous d'accord avec ça ?
Oui/non.

Alors oui ça pose problème. On se fait chi**. On a plus le droit de rien contester, on a plus le droit d'être véhément, de s'opposer à tous les ordres scandaleux qui viennent du haut du trône. Plus le droit d'être audacieux et de changer profondément les structures internes dans lesquelles nous vivons, au risque de déplaire à ceux qui occupent temporairement le trône tout la haut à l'étranger. En un mot, nous vivons dans une prison à ciel ouvert.
Ça tombe mal parce qu'être noble c'est avant tout exercer son droit et devoir de conseil. Ce qu'on lui refuse sous peine de destitution aujourd'hui. Or ce truc c'est précisément ce qui offre à la noblesse sa capacité de peser sur les débats, de s'en mettre plein la tête parfois (attention dans la limite de la mise en scène intéressante pour ceux qui y assistent hein), mais en tout cas d'influer sur la politique; de même pour les citoyens de base : la liberté d'expression et d'opinions sont des droits fondamentaux, divins que l'empereur et ses sbires n'ont en aucun cas le droit de remettre en cause. Ils ne possèdent pas ce pouvoir, car c'est de l'ordre du Droit Divin*.

Toujours est-il que face à la dramatique perte de population en Lorraine (on était encore quatre mille il y a 4 ans ! moins de 400 aujourd'hui !), et qui peut en vouloir à ceux qui sont partis dégoutés par l’ennui et les réglementations, lois et autres textes débiles qui ne savent que punir et interdire, rajouter une couche de nullité par dessus la précédente; face aux abus de pouvoir de plus en plus nombreux, à l'autisme des empereurs qui se succèdent et dont nous sommes chaque jour un peu plus les victimes expiatoires (non je n'oublie pas les martyrs Ersinn et Scapin tombés pour notre cause - à l'oubli je ne peux me résoudre); on se retrouve devant un choix incontournable : est-ce qu'on s'unit et on agit, tous ensemble, nous lorrains de bien, est-ce que l'on tente d'être à l'avant garde d'une réforme profonde et ambitieuse qui puisse servir de symbole retentissant aux francophones de toute l’Europe, ou est-ce qu'on se laisse aller à la fatalité, on se laisse corrompre par notre propre envie d'obtenir un titre en léchant les fesses des empereurs et de leurs sbires ?
Oui, non.

Simplement, tentons nous de traiter les vrais problèmes maintenant, ou résoudrons nous à laisser mourir à petit feu la Lorraine ?

Ne rien faire, ou se limiter à l'écume des choses en baissant l'échine, c'est sur c'est plus simple, plus peinard, plus tranquille. Mais en faisant ça on partage tous la responsabilité de laisser crever et notre communauté et la Lorraine. Pouvez vous vous regarder dans une glace et oser vous dire patriote, aimant le duché où vous vivez, prétendre être ou devenir un Homme d’État, en laissant celui-ci se vider de sa population ? En ne vous opposant pas aux causes qui entrainent ces conséquences ?
Réfléchissez-y à ces interrogations. Nan nan sérieux. Pensez y et essayez de voir où vous vous situez.
Vous verrez le courage à un prix : celui de l'unité quelles soient nos différences, nos désaccords, ou nos querelles personnelles. Vous pouvez trouver que je suis un sale c**. Très bien, ça ne me pose aucun problème de me battre pour vous, à coté de vous, avec vous dès lors que, comme moi vous défendrez la Lorraine de sa mort annoncée, que comme moi vous vous engagez à empêcher, chacun selon son temps et ses moyens, selon sa sensibilité, à sa façon, la saignée de notre population.

Seul je ne peux rien, je ne suis rien. Divisés nous sommes faibles et à la merci des délires inacceptables de la petite bande des anciens franc comtois (attention PAS tous les fcomtois) qui se sont accaparés le pouvoir impérial. Unis, oh mes amis ! nous pouvons tout. Ou en tout cas aucun diktat, aucun acte dictatorial, tyrannique ne pourra alors à l'avenir s'imposer contre nous, chez nous.

Qu'est ce que je propose donc ? la guerre contre celle(s) et ceux qui se croient être l'empire à eux tous seuls ? et bien moi je suis quelqu'un de raisonnable, alors ce que je propose plutôt c'est :
Que chacun cesse d'avoir peur, mette à bas la figure un peu mystique d'un empereur/impératrice ayant tous les droits, tous les pouvoirs tout ça parce qu'il a été élu. C'est faux. Je suis désolé mais au vu de la réalité In Gratibus, l'empereur n'est ni plus ni moins que le duc des ducs, le suzerain de ceux-ci : point. Moi-même avec mes amis nous avons fait élire Ludwig von Frayner (on a ici son fiston) il y a un an et demi contre l'actuelle impératrice sur nos valeurs, nos convictions de respect des droits et des libertés. Alors non il n'y a rien d'extraordinaire ou de magique ou de fantastique pour se faire élire. Il faut des sous, des bons relais, et bien jouer le coup stratégiquement, ainsi qu'un candidat très présent pour écrire et dire ce qu'il faut faire.
Bref c'est un homme ou une femme comme un autre, aussi critiquable dans ses choix politiques qu'un duc élu. Le jour où déjà culturellement, ne serait ce que dans vos têtes vous arriverez à le voir comme j'ai réussi à le voir moi, un grand bon en avant sera fait. Parce qu'un homme ou une femme sans peur, ne sont plus manipulables aussi facilement.

Je propose que nous nous unissions donc autour de deux idées simples : la défense infaillible, totalement solidaire du respect des droits et des libertés lorraines (en mot "savant" à l'échelle d'un duché par rapport à son suzerain ça s'appelle l'autonomie et la souveraineté). Car oui nous ne sommes ni des chiens, ni eux nos maitres. Nous sommes des êtres humains dans un univers ludique, nous avons des droits, et ils se doivent de nous respecter même s'ils étaient élus Pape.
La Lorraine a des droits fondamentaux, des marges de manœuvres inaliénables qui tiennent de la réalité In Gratibus voulue par Droit Divin vis à vis de l'empire; de la même façon les lorrains, TOUS les lorrains ont les mêmes droits vis à vis de leurs représentants élus lorrains comme impérial.
Je suis convaincu qu'à terme, peut être plus vite que nous ne le croyons tous aujourd'hui, nous devrons prouver et afficher cette union de notre communauté par l'expression d'un ou plusieurs référendums pour balayer le mépris de celle et ceux qui pensent que c'est has been ou vulgaire de vouloir défendre et protéger les droits d'une population. Et qui donc refusent de nous redonner ce qu'ils nous ont volé.

Bien sur votre duc, s'est engagé (et je l'ai accompagné dans sa démarche en ce sens) à tenter de faire réformer la "lotharingie" et la répartition des domaines de compétence entre l'entité impériale et notre entité ducale, en formulant nos propres propositions (déjà écrites comme base de négoc'). Puisque Ersinn et Scapin ont été ignorés dans l'expression de nos revendications légitimes, balayés comme s'ils n'avaient rien dit, ce coup-ci nous la tentons plus "cool", et tentons la négociation sans insulte (même si je doute de savoir où l'insulte commence pour l’impétrante); nous verrons ce que ça donnera. J'ose encore croire que le bon sens va s'allumer dans un coin de leur tête et accéder au moins en partie à nos revendications en attendant des jours meilleurs, à savoir l'élection avec notre contribution active d'un empereur qui saura -enfin!- nous rendre Justice et nous redonner les libertés qui nous appartiennent de droit.

Mais si tel n'est pas le cas et que nous sommes -encore!- bafoués dans nos droits, balayés dans nos revendications par caprice et entêtement impérial, si le contrat vassalique qui l'unit à nous autant que nous à elle, est à nouveau violé (pour la énième fois) en nous refusant Justice, Protection et Subsistance, alors, tout en continuant de garder notre ligne de refuser l'indépendance (notre marque de fabrique historique c'est l'autonomie pas l'indépendance chez nous : c'est comme ça depuis toujours), alors je pense qu'il ne sera plus temps de tergiverser, de débattre du sexe des anges, de faire perdurer ces conversations byzantines qui nous tuent à petit feu aussi surement que la bêtise politique des empereurs, il nous faudra mettre en place un référendum afin de récupérer notre autonomie, toute notre autonomie. Je suis persuadé que la Lorraine est mûre, que notre communauté peut le faire.
Et il n'y aura là rien d'illégal, malgré surement les futures déclarations (et conversations sur skypi le moineau...) et injonctions pour vous faire peur. Le référendum populaire a déjà permis à des duchés germaniques de reprendre leur autonomie en toute légalité.

Oui par voie référendaire nous détenons tous ensemble la clef de notre avenir. Ne l'oubliez pas, unis nous sommes forts, divisés...

En attendant il y a pleins de solutions internes applicables "très vites" pour nous donner les armes institutionnelles et politiques afin qu'on puisse de nouveau agir et parler sans peur intra lorraine, nous redonner un peu d'émulation histoire peut être d'attirer de nouveaux venus, tout en nous créant une base juridique pour nous protéger contre les abus de pouvoir venus de l'extérieur (et de l'intérieur du duché); certes elles demandent un certain courage pour briser les dogmes bureaucratiques et d'habitude d'empilement juridiques perçus comme "normaux" parce que tout le monde ou presque dans les royaumes y a été habitué depuis la fin des temps premiers des Héros (je parle du début des royaumes en Champagne et en Artois); il n'empêche. C'est plus que possible et réalisable. Mieux ! je le dis en toute conscience : c'est vital pour notre communauté. Et si je ne le pensais pas du plus profond de mon être jamais je ne serais (re)venu en Lorraine.

Laissez moi la chance de vous l'expliquer, de vous le résumer pour chaque point. A mon sens c'est un système d'équilibre, de libertés et de droits à la fois pour le conseil ducal élu, pour le duc élu, pour le conseil constitutionnel, comme un premier pas pour plus d'intérêt pour la chambre des nobles. Ça présente l'avantage de donner de larges droits fondamentaux et inaliénables à notre peuple, ce qui ne s'est jamais vu nulle part dans l'histoire des royaumes.
Bien sur tout est amendable, toutes les phrases seront simplifiables selon vos souhaits. Je suis là pour vous(quand j'ai le temps...), pas pour moi (si ça ne tenait qu'à ma facilité personnelle, je serais au milieu de certains autres de mes amis à la Cour de Paris couvert de titres et à de hautes charges... si vous ne me croyez pas, renseignez vous sur "quel masque l'on croit que j'ai pu porter par le passé" - mais ça ça n'a aucune importance, je préfère encore être un clodo ici si j'arrive à vous aider).

Bref, n'hésitez pas à vous lancer, à dire ce que vous avez sur le cœur. Au pire si vous continuez d'avoir peur pour vous, on déplacera cette conversation de "base" dans une partie privée. N’ayez pas peur de vous tromper, de même que n'ayez pas honte de reconnaitre que vous pouvez en savoir moins sur certains sujets que d'autres plus expérimentés : c'est la clef pour progresser, à la fois vous même et ceux avec qui vous échangez. Moi même je suis un nul profond en al-chimie ou physique. C'est tout à fait normal de pas tout gérer ou connaitre dans les domaines juridiques, institutionnels, politiques... Et on apprend toujours des ressentis des autres...
Bref. Lancez vous, et croyez moi sur parole je suis chaud comme la braise pour vous montrer et vous expliquer/simplifier à mort tout ce qu'on peut mettre en place en 2 décrets, et une constitution/charte/loi fondamentale/on s'en fout du nom...

Désolé pour la longueur, mais voilà, ça devait être dit, nom d'une mirabelle ! Je file au lit et j'espère à très vite.




*Quand j'utilise le terme réalité = cadre IG du jeu. La vie IG s'organise à travers les duchés/comtés, pas à travers l'empire, la notion même en 1462 ou ig d'état centralisé tel que nous les connaissons aujourd'hui dans nos vies irl n'existent pas dans notre univers de fait; contrairement aux délires des joueurs qui campent les empereurs et leurs potes dans les administrations; et c'est de ce cadre IG duquel on doit partir pour construire les rp et pas le contraire, comme le font trop souvent celles et ceux qui ont oubliés les paroles qui font lois de Levan à ce sujet.

*Droit Divin = parole d'admin, Levan ou LJS souvent pour notre cas en Lorraine IG. Il y a nombre d'arbitrages qui allaient largement en faveur des duchés contre le pouvoir des "petits chefs" (LJS himself utilisait cette expression) impériaux; avec le temps et le départ de LJS de Celsius ces dernières années tout ça malheureusement s'est dilué, et en l'absence de nouveau coup de poing sur la table comme LJS était coutumier (il a viré par des lignes lapidaires un nombre incroyables de haut connétables, de prince de la diète, de président de la cour suprême etc) et bien que dire ? regardez par vous-même : lorsque le chat n'est pas là, les souris dansent...

_________________
"Mais en cette nuit des plus favorables, daigne me permettre, à défaut d'un banal sobriquet, de te présenter les caractéristiques de ce dramatis personae. Voilà ! Vois en moi l'image d'un humble vétéran de vaudeville, distribué vicieusement dans les rôles de victime et de vilain par les vicissitudes de la vie. Ce visage, plus qu'un vil vernis de vanité, est un vestige de la vox populi aujourd'hui vacante, évanouie. Cependant, cette vaillante visite d'une vexation passée se retrouve vivifiée et a fait vœu de vaincre cette vénale et virulente vermine vantant le vice et versant dans la vicieusement violente et vorace violation de la volition. Un seul verdict : la vengeance. Une vendetta telle une offrande votive mais pas en vain car sa valeur et sa véracité viendront un jour faire valoir le vigilant et le vertueux. En vérité, ce velouté de verbiage vire vraiment au verbeux alors laisse-moi simplement ajouter que c'est un véritable honneur que de te rencontrer. Appelle-moi" Zé.
Revenir en haut Aller en bas
reki
Grand du Duché
reki

Date d'inscription : 11/03/2011
Nombre de messages : 3324
Nom RR (IG) : Reki
Localisation : Nancy

Champs et Metier : Blé, mais, boulanger
Voie : Religion
- :

Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Empty
MessageSujet: Re: Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Icon_minitimeJeu 18 Sep 2014 - 6:29

C'est qu'il aime bien écrire le Zezinho

N'ayant rien à perdre, ni à gagner non plus, je crois plus que jamais à la Lorraine libre de ses mouvements.
Comment je n'en sais rien n'ayant pas assez de compétences ni d'accès aux discussions savantes des nobles qui dirigent le peuple.

Ce que j'ai constaté et même si tu as pris le parti de Ludwig en son temps, c'est que ce fut bel et bien le début de la dégringolade.
Trop de guerre pour reconquérir une terre (et ce n'est pas fini) qui avait en son sein des tas de réformés, ce qui ne plaisait pas bien entendu. Et au nom de la liberté, même si je suis profondément aristotélicien, je me suis toujours dit que chacun pouvait avoir d'autres convictions et vivre en paix.
La guerre, la guerre, toujours la guerre.

Maintenant je ne suis pas partisan non plus d'un retour à La Lorraine des Guise, Enorig et consort qui en pratiquant une politique trop cloisonné en ont fait partir bien plus d'un au moment de l'ouverture de nouvelles terres. mais je ne suis pas là pour refaire l'histoire même si je l'ai connu auparavant sous une autre forme.

Ce qui me tracasse le plus c'est que l'on force des provinces francophones à utiliser une langue qui n'est pas la leur vis à vis de l'Empire. Je n'ai pas souvenir que du temps de Levan ce fut le cas. D'où la mise en place d'un royaume fantoche de Lotharingie qui au lieu d'unir, divise. Pourquoi tous ces pouvoirs a une seule et même province? Où pour exercer une fonction il est demandé de parler la langue de Shakespeare. Cela je n'en veux plus. Sommes nous débiles de vouloir utiliser nos connaissances et apporter notre savoir en notre langue?

La plupart du temps, même ici les nobles passent leur temps à cirer les bottes de l'Empire, tellement ils sont effrayés de perdre leurs terres et prérogatives. Il n'y a qu'à se remémorer les événements récents. Ou l'on préfère laissé son, ses Ducs que de faire corps avec lui pour La Lorraine. Moi, je n'ai rien à perdre, je ne possède rien et je ne m'en porte pas plus mal. Juste qu'il m'est difficile de savoir de quoi l'on parle dans les diverses chambres de la noblesse.

Le repeuplement de la Lorraine, oui mais pas à n'importe quel prix, j'en ai assez de voir défiler tous ces gens qui viennent d'ailleurs juste pour accéder à un trône, ne connaissant rien de notre passé et voulant à tous prix titres et terres.
Revenir en haut Aller en bas
Ardarín
Grand du Duché
Ardarín

Date d'inscription : 16/11/2006
Nombre de messages : 7217
Nom RR (IG) : Ardarín
Localisation : Vaudemont

Champs et Metier : Forgeron
Voie : Etat
Poste(s) au Castel : Vieux

- :

Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Empty
MessageSujet: Re: Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Icon_minitimeJeu 18 Sep 2014 - 23:36

Je rejoins totalement Zezinho!

_________________
ici, j'ai batit.
Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine V4kr
Revenir en haut Aller en bas
http://castel-de-habsbourg.frbb.net/
Zezinho
Crieur
Zezinho

Date d'inscription : 29/06/2014
Nombre de messages : 630
Nom RR (IG) : Zezinho
Localisation : Je m'enfile des chiantos, alors à ton avis ?

Champs et Metier : Intermittent du spectacle royaumesque.
Voie : De l'autonomie et de la souveraineté Lorraine
Poste(s) au Castel : Redresseur de torts anciens

- : I

Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Empty
MessageSujet: Re: Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Icon_minitimeSam 20 Sep 2014 - 2:03

Ayant écouté -oui le Poilu est très bavard, mais il sait écouter également...

Bien sûr Réki. Je vais me permettre alors le plus simplement possible d'éclaircir deux points que tu (le vouvoiement est-il préférable ?) soulèves, qui je sais font partie des doutes (compréhensibles) d'un certain nombre de lorrains, en terme de préambule à toute autre parole de ma part. N'hésites pas à le résumer à quiconque t'en parlerais en dehors du conseil. En la matière je n'ai rien à cacher.
Prince, ne prenez pas mal ce que je vais dire de votre père, je dis toujours ce que je pense, et je pense ce que je dis.

J'ai soutenu Ludwig von Frayner surtout et avant tout pour faire battre la Franc comtoise à l'époque, pour tout ce qu'elle représente - ultra conservatrice, ne supportant aucune critique ce qui l'amène à vouloir punir en permanence ceux qui pensent pas comme elle, carrière d'apparatchik coupée des réalités et j'en passe.
Il se trouve que j'aurais à jamais des amitiés dans cette famille (mon Guide c'est Chlo, Charly me permet de consulter la bibliothèque de Bolchen et elle vaut tout l'or du monde), et des liens très anciens faisaient que je me sentais quelque part en "dette" morale vis à vis de lui. Même si concrètement je ne lui devais rien. Bref il était le seul partant pour s'opposer à l'élection impériale contre la Franc comtoise, j'ai donc employé mes connaissances stratégiques, politiques, électorales et ma fortune personnelle, avec un certain nombre de mes amis et des siens, permettant de gagner cette élection. J'en attendais beaucoup, croyant qu'il s'était (enfin !) reconverti à mes idées de liberté et droits des peuples et des provinces. Je croyais qu'il aurait le courage de les appliquer ou en tout cas de me permettre à moi de les faire appliquer. D'où le fait que j'ai accepté de devenir régent de lotha (alors que ça me donne encore aujourd'hui envie de vomir) pour la fout' en l'air et redonner à la Lorraine (ainsi qu'à la fc et à la Savoie) ce qui lui a été volé.
Sauf que les jours, semaines et mois passant j'ai compris que malheureusement il n'en serait rien. Il s'est contenté de ne pas vouloir fout' en l'air tous les instruments liberticides qui nous assassinent et permettent aux empereurs de continuer de nous assassiner depuis. Il a géré pépère, et, en bon vieux francophone vivant sur des vieilles lunes dépassées, il s'en est pris à la CH (il y a 7 -8 ans tout cette génération là voulait déjà "se venger" de Genève...), au mépris de mes conseils.
Foutant en l'air au passage, les multiples relations favorables à une discussion avec "moi" et la Lorraine. C'était et ça continue d'être une "bêtise" fondamentale. Si vous m'avez entendu ou lu il y a environ deux ans, je disais déjà ouvertement que la tolérance était la seule voie possible et constructive à avoir avec tous les gens qui ne veulent pas se conformer aux délires que 4 ou 5 vieux barbus à chapeau Rouge, et 4 ou 5 politicard fcomtois et allemands qui empêchent toute évolution de la pratique politique et religieuse, vu qu'ils ne pensent qu'à faire de la (mauvaise) politique pour avoir du pouvoir et des titres. Moi je dis que ce sont des frustrés qui font passer leur frustration sur les autres. Mais cette partie là n'engage que moi.
Bref moi je dis que la religion devrait être tolérance, amour de son prochain, et aide aux plus nécessiteux. Les bûchers me font peur, les diktats me révoltent, et les hommes qui ne savent qu'insulter les autres de traitres et d'hérétiques me donnent la nausée.
Arrivé à un point donné, dès que je n'ai plus eu le temps nécessaire pour être là, j'ai lâché Ludwig, tout simplement parce que sa politique n'était pas la mienne, et ce qu'il a fait contre mes amis vF aussi bien en terme d' image de marque que d'attaque à sa structure, je l'aurais toujours en travers de la gorge.
En somme, un règne moyen-médiocre qui a violé toutes les promesses de son programme, ou presque. Il a en tout cas laissé tous les moyens pour que ses successeurs poursuivent leur entreprise de centralisation tyrannique du pouvoir contre les populations des duchés, en particulier contre le notre. Ce qui n'a pas manqué avec Comyr et maintenant avec la franc comtoise.

Ensuite le thème Guise Enorig et compagnie. Le but n'est pas de revenir à leur pouvoir autoritaire voir purement autocratique. C'est tout le contraire. Je vous demande de me croire, et je compte vous le prouver à TOUS si vous m'en donnez les moyens, le but est de se servir de leurs méthodes efficaces et utiles, de leurs connexions, de leur influence passée, de leur carnet d'adresse, mais de rejeter leurs excès et le sens conservateur de leur idéologie, afin d'obtenir un duché qui enfin ! permette à travers ses institutions, sa constitution, son tribunal, son mode de fonctionnement, son ouverture sur l'ensemble des provinces francophones (et italophones) d'élever les consciences, et de vivre et de s'exprimer selon le choix de chacun sans risque de se voir déclarer "ennemi de machin, "traitre de cela", "nerf et tique" tout ça parce qu'on déplait à un Deus ex machina.

Le but fondamental de ma démarche et de mes propositions c'est de recréer les conditions sine qua non pour relancer l'émulation, le plaisir et l'intérêt de vivre et de batailler politiquement en Lorraine. De manière saine, tranquille pour ceux qui le veulent, plus mouvementée et théâtrale pour d'autres, mais toujours avec les moyens de se défendre contre les éventuels tyrans (et leurs agents) à l'intérieur comme à l'extérieur de notre province.
En une phrase, sauver puis refaire partir la Lorraine vers le chemin de sa Grandeur passée. Bien sûr, "pas comme avant". La clef du succès c'est de savoir se réinventer ! Mais nous avons une histoire qui a eu un apogée, devons nous en rougir ? non jamais ! nous devons en reprendre ce qui était bon, et innover pour empêcher le mauvais qui s'est installé partout. Et une fois de plus (à l'époque le conservatisme guiséen et sa méthode unique à l'échelle des francophones était profondément anti conformiste, et l'opinion majoritaire était à l'inverse à... l'envie de liberté... aujourd'hui notre défi c'est le "contraire" !) en innovant et en démontrant à l’Europe des francophones, que c'est toujours de Lorraine que viennent les bouleversements qui annoncent les changements à venir partout ailleurs ensuite...
Oui notre petit duché était déjà dans une mer** noire avant que Guise, Enorig, Mun, Ardarin, Sybille, Marjolaine et Bambou (et j'en passe) viennent la restaurer. Oui le modèle qui a alors été crée était à l'avant garde du reste du "monde". Oui nous avons pesé alors sur la politique européenne comme jamais une province n'avait pesé depuis la Bretagne de Gomoz.
Hey ! Guise a finit premier Roi de France (post Levan) malgré tous ses défauts. Quelqu'un croit encore que c'était là le fruit du hasard ? N'est-ce pas là un motif d'orgueil historique pour la Lorraine ? Ses descendants sont les premiers princes du Sang; si vous y ajoutez la flopée de titre de Chlo et compagnie, vous avez la famille qui a le plus grand patrimoine terrien de toute l’Europe francophone. N'est ce pas là un "truc de dingue" pour ce qui était à la base qu'une famille nobiliaire de plus en Lorraine, qui n'était partie de RIEN et en une génération a tout gagné ?
Bref, aujourd'hui tout ça c'est de l'histoire. On peut ne pas aimer le caractère ou les actes d'un tel ou d'un tel, condamner leurs excès (ce que je fais), mais reconnaitre qu'ils ont grandement forgé la gloire historique de cette province.

Aujourd'hui ce qu'il nous faut c'est en écrire une nouvelle page, radicalement différente. Glorieuse (un jour peut être ?) je le souhaite mais à notre propre sauce; ayant appris les leçons du passé, et en ayant tiré le meilleur côté. La Lorraine a réussi à venir à bout du tyran Guise. Alors pourquoi ne le pourrait elle pas de tyrans étrangers qui n'ont pas une once de son niveau, et qui se contentent de nous "destituer" de manière factice (si la majorité des lorrains ne l'applique pas en Lorraine, ils peuvent raconter ce qu'ils veulent dans leurs abus, on s'en fiche) et de nous condamner sans procès ? Moi je le dis en forme de clin d'oeil, yes we can !
Et pour ça, mes chers lorrains, on a tous besoin les uns des autres. C'est la clef de toute la voûte de la Maison Lorraine, à laquelle je souhaite y apporter ma pierre. Et si crainte il y a quant à de prétendues ambitions personnelles hégémoniques, je suis parfaitement prêt à vous en laisser les lauriers et à n'en récupérer que la gestion des ennuis venus de l'étranger (dans la limite de mon temps disponible) si tel est votre désir. Encore une fois si je cherchais les honneurs faciles c'est à la Cour de France que je passerais mon temps.

Je vous offre des solutions, une méthode, des objectifs qui je le crois sont essentiels, vitaux pour sauver notre communauté et notre duché. A vous de voir si vous être prêts pour ça, ou pas. Je ne peux ni ne veux vous forcer. Mais vous comprendrez que vu l'amour inconditionnel qui me lie à la Lorraine, vu que je ne suis (re)venu que pour ça, je ne peux que me battre de toutes mes forces pour tenter de vous convaincre, jusqu'au dernier souffle d'espoir, que nous pouvons restaurer et élever notre communauté & notre duché comme jamais auparavant. Parce qu'au lieu de l'enfermer, je veux le libérer. Et que si d'aventure nous n' y arrivions pas, au moins serons nous morts la tête haute, et avec un duché où de nouveau il fait bon de s'aventurer à tenter des choses audacieuses (ou tranquilles sans risque de se faire persécuter si tel est notre choix personnel) dans tous les domaines.


Cinq derniers points pour tenter de t'être utile dans mes réponses Reki :
- les précédents empereurs avant Ludwig étaient loin d'être meilleurs : ils en avaient juste rien à fout' de la Lorraine et à ce titre l'ignoraient. Est-ce que cela fait d'eux de meilleurs suzerains ? j'en doute... d'autant qu'ils ont mis en place la plupart des "lois" qui aujourd'hui sont utilisées pour nous pourrir la vie...
- l'ouverture sur le monde francophone (et italophone, puisque l'ultra majorité y partage nos envies de liberté et de respect de leurs droits), l'appel au repeuplement, dans ma tête et ma volonté (d'où le sens, la philosophie de ce que je souhaiterais que nous mettions en place pour le vivre) ne peut se faire qu'en mutualité de ceux qui partagent nos convictions : alors oui bien sûr des "boulets" arriveront toujours (malheureuse longue tradition lorraine), mais ce à quoi j'aspire c'est d'attirer et fédérer sur notre sol les actifs qui partagent nos convictions. Et dans le pire des cas cesser la saignée qui se prolonge actuellement !
Et croyez le en coulisse, ça fait un bail que quelques uns parmi nous essaient sur leur temps libre de convaincre ceux qui nous ressemblent de nous rejoindre. Il y a quelques résultats marginaux mais pour l'heure la plupart se disent "oué mais si c'est pour se faire chi** à faire comme partout ailleurs, si on a pas de garantie autant rester là où on est"... D'où (entre autres facteurs) à mes yeux la nécessité d'offrir ces garanties pour tous les lorrains par notre système de fonctionnement...
-ma volonté d'écrire et d'afficher les chroniques ou les chansons de notre histoire politique et institutionnelle lorraine a justement pour optique (en sus du fait que ça fait loooongtemps que ça devrait être fait) d'en finir avec les générations enfermées dans l'inculture, et qui pensent que la Lorraine c'est comme la Fc ou la Savoie ou je ne sais quelle province sans identité marquée. Bien sûr ça demandera des relais (tribuns, bonnes âmes actives...) pour tenter de transmettre nos valeurs et notre culture politique aux "nouveaux" lorrains.
-Au moment de la crise Cassandre et son parti vs HAL, qui a coïncidé avec l'ouverture de nouvelles provinces françaises, la Lorraine a perdu environ 650 personnes. C'est moche ? oui, sans aucun doute pour les gens de biens perdus à ce moment là. Même si en terme de manipulatrice non moins tyrannique que ceux de la HAL, Cassandre de Sevillano se posait là... à toute fin utile j'ajoute que c'est LJS lui-même qui l'a viré de sa charge de présidente de la Cour Suprême impériale pour abus de pouvoir suite à l'utilisation scandaleuse d'une loi rétroactive (pratique interdite par Droit Divin) pour pourrir Yanahor et certains de ses potes Krakov; je m'excuse donc encore aujourd'hui d'avoir la faiblesse de penser qu'elle ne manque en rien à la Lorraine. Par ailleurs depuis la fin de la HAL et de la "guisarchie", ce n'est pas 650 personnes que nous avons perdues, mais 3600... ahem. Le vrai cancer n'était et n'est donc pas celui qu'on croit.
-L'utilisation obligatoire de l'anglais comme moyen d'exclure tous ceux qui ne font pas partie de la petite bande autorisée d'allemands et de fcomtois à la tête de l'empire (vlà leurs résultats hein... tout ça pour... du néant) est un pur scandale. Ce qui ne fait qu'accroitre la nécessité impérieuse de se doter des moyens institutionnels/constitutionnels (pour en avoir une trace écrite à utiliser) en Lorraine, pour empêcher que leur délire, ne nous touche aujourd'hui et demain; j'ajoute que comme lors de ma première intervention, à l'heure actuelle la solution la plus efficace pour que ça change à l'échelon "empire" c'est encore de faire élire "notre" empereur de confiance sur des objectifs clairs aux prochaines élections impériales pour mettre à bas toute cette m..... tyrannique et ubuesque.


Bref, prochaine intervention, si vous me le permettez, collègues, je vous résume mes propositions dans chaque domaine en expliquant la logique et la mécanique qui justifient la nécessité du fonctionnement que je propose. En attendant, n"hésitez pas, intervenez, réagissez, lancez vous !


Pffff encore bien des mots, mais smile face !

_________________
"Mais en cette nuit des plus favorables, daigne me permettre, à défaut d'un banal sobriquet, de te présenter les caractéristiques de ce dramatis personae. Voilà ! Vois en moi l'image d'un humble vétéran de vaudeville, distribué vicieusement dans les rôles de victime et de vilain par les vicissitudes de la vie. Ce visage, plus qu'un vil vernis de vanité, est un vestige de la vox populi aujourd'hui vacante, évanouie. Cependant, cette vaillante visite d'une vexation passée se retrouve vivifiée et a fait vœu de vaincre cette vénale et virulente vermine vantant le vice et versant dans la vicieusement violente et vorace violation de la volition. Un seul verdict : la vengeance. Une vendetta telle une offrande votive mais pas en vain car sa valeur et sa véracité viendront un jour faire valoir le vigilant et le vertueux. En vérité, ce velouté de verbiage vire vraiment au verbeux alors laisse-moi simplement ajouter que c'est un véritable honneur que de te rencontrer. Appelle-moi" Zé.
Revenir en haut Aller en bas
Gertruden Trichelieu
figure reconnue
Gertruden Trichelieu

Date d'inscription : 20/07/2013
Nombre de messages : 1082
Nom RR (IG) : Gertruden
Localisation : Vaudemont

- :

Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Empty
MessageSujet: Re: Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Icon_minitimeSam 20 Sep 2014 - 12:29

Houlà, des mots, encore des mots! le flot parait inarrêtable, éternel et continu!

Euh... j'suis perdu...
Bon, en résumé : oui je suis pour que nous ravivions la Lorraine, même si ce n'est pas une tâche aisée, et cela se fera sur le long terme.
Je suis pour un Duché Souverain, avec sa propre culture, sa propre forte personnalité. Nous reconnaissons l'Empereur et ses lois, dans la mesure où ces dernières ne nous renie pas notre droit à nous gouverner. Donc bien que sous l'autorité de l'Empire, pour moi la Lorraine est autonome.
Euh... ce sera tout pour l'instant!
Revenir en haut Aller en bas
Hathor1
Grand du Duché
Hathor1

Date d'inscription : 03/12/2006
Nombre de messages : 5963
Nom RR (IG) : Hathor1
Localisation : Epinal

- :
Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Premiereclassezq3
Rang FDL : Garde du Bastion des loups


Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Empty
MessageSujet: Re: Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Icon_minitimeSam 20 Sep 2014 - 19:01

Moi je suis comme Gertruden Trichelieu ... complétement larguée

Je suis arrivée en Lorraine à sa création.
Il n'y avait pas de mairie, pas de cd.
J'ai suivi et participer à sa mise en place, puis combattu Guise et Cie.
Il y avait trop de loi, personne ne pouvait plus bouger.
Puis je suis partie pour une longue retraite.
Depuis mon retour j'en viens presque, je dis bien presque a regretter Guise.
Avec la Lotha je suis perdue et j'y comprend plus rien.
Mais je vois les injustices donc oui je suis pour un changement.
Mais comment faire, là c'est une autre question ......

_________________
Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Bambou
Inestimable serviteur du Duché
Bambou

Date d'inscription : 07/01/2007
Nombre de messages : 17078
Nom RR (IG) : Bambou
Localisation : Toul

Poste(s) au Castel : Rectrice, CaC

- :

Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Empty
MessageSujet: Re: Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Icon_minitimeSam 20 Sep 2014 - 22:03

Je suis partie un long moment de Lorraine, et j'ai vu le changement et le dépeuplement incroyable depuis que je suis partie, j'ai vu défilé à la suite des ducs de plus en plus mauvais qui convoitaient que des titres.

Je ne regretterai jamais Guise, j'en ai de trop mauvais souvenirs il hante encore mes pires cauchemars.

Malgré la longueur du discours j'ai écouté jusqu'au bout et je suis d'accord avec les propros de Zezinho
Revenir en haut Aller en bas
Hathor1
Grand du Duché
Hathor1

Date d'inscription : 03/12/2006
Nombre de messages : 5963
Nom RR (IG) : Hathor1
Localisation : Epinal

- :
Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Premiereclassezq3
Rang FDL : Garde du Bastion des loups


Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Empty
MessageSujet: Re: Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Icon_minitimeDim 21 Sep 2014 - 8:17

concernant Guise je suis d'accord avec toi Bambou
Mais ce qu'on a actuellement est pire je crois

_________________
Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Zezinho
Crieur
Zezinho

Date d'inscription : 29/06/2014
Nombre de messages : 630
Nom RR (IG) : Zezinho
Localisation : Je m'enfile des chiantos, alors à ton avis ?

Champs et Metier : Intermittent du spectacle royaumesque.
Voie : De l'autonomie et de la souveraineté Lorraine
Poste(s) au Castel : Redresseur de torts anciens

- : I

Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Empty
MessageSujet: Re: Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Icon_minitimeLun 22 Sep 2014 - 0:06

Merci pour vos interventions. Merci Gertruden pour cet efficace résumé. J'ai presque envie de t'embaucher pour me résumer, ça te tente ?

Rigole, ne voudrait pas vraiment imposer ça à qui que ce soit

Moi je suis trop bavard. Et trop poilu, mais ça, ça n'a rien à voir.

Rit de nouveau et puis :

Bref. Un jour pour marquer le coup de la fin de la tyrannie de Guise, qui a traumatisé toute une génération, pour nous réconcilier tous avec nous mêmes et notre histoire, et ne pas oublier qu'avant que le duché s'entredéchire, vous aussi je crois vous bossiez tranquillement et cordialement avec lui, il n'était donc pas non plus le diable sur Terre. Et lui il me semble n'a jamais ne serait ce que voulu vous enlever vos titres sans aucun procès. Ne vous a jamais déclaré ennemi de la Lorraine en vue de vous bannir In Gratibus du duché. Au final il parlait beaucoup outrageusement, mais les mots ne sont ils pas que du vent lorsqu'ils ne sont pas accompagnés d'actes ? à vous de décider.
En tout cas pour tourner cette page tout simplement, je vous inviterais bien à un grand bucher symbolique en place centrale de Nancy, de sa statue en bois. Si nous pouvions conserver de lui le meilleur de son travail, et exclure définitivement ses excès on aura fait un grand pas en avant je crois. Mais je vous dis ça d'un point de vue extérieur. Alors c'est comme vous voudrez. Bref assez de blabla, plus d'action.

Voici ce que je vous propose. Comme pour toutes mes propositions dans tous les autres domaines, je suis ouvert à simplifier et expliquer du mieux que je peux le pourquoi du comment ces trucs nous aideraient vraiment à faire repartir la Lorraine, faire parler de nous à fond chez les francophones (au moins), s'amuser et nous protéger -juridiquement- des tyrans intérieurs comme extérieurs.
Si un jour on arrive à se passer de tous les textes juridiques (ou presque) et même de ceux ici proposés, alors il me semble que ça sera la preuve qu'on se sera bien diverti le temps où nous aurons interagi ensemble.

Voici le principe pour un nouveau fonctionnement entre conseil ducal, conseil constitutionnel et chambre des nobles:


-Renforcer la capacité de peser et d'agir du CC, afin de rendre très difficile son instrumentalisation par des dictateurs (duc ou empereur ou président du cc) : des membres permanents sont nommés, les élus conservés, sa capacité se limite à la jurisprudence autour des domaines constitutions, institutions révolte légitime, en aucun cas sur les décrets « normaux » du conseil.
Si pas assez nombreux ou actifs ne peuvent pas empêcher un conseil de gouverner.

-Permettre aux conseils et à son duc de gouverner librement pendant le temps de son mandat, et de son mandat uniquement, en dehors des champs constitutionnels et institutionnels; pour ça, les « lois » sont limitées au temps du mandat. Une fois le mandat finit, la loi n'est plus en vigueur sauf si le prochain conseil le veut. En résumé on permet, dans le cadre du respect de la constitution, à chaque conseil de prendre l'orientation (temporaire) politique de son choix (→ + d'intérêt, + d'émulation).

-Pour changer les équilibres du pouvoir et de la constitution il faudra à un duc élu obtenir un quorum de personnes favorables au CC pour la changer. Sinon, passer par voie de référendum et obtenir une majorité de lorrains actifs identifiés. (→ favoriser la garantie des libertés et des droits tout en rendant le recours au peuple possible pour un duc de lorraine au cas où le cc soit dirigé par des tyrans)

-Redonner de l'intérêt à la cdn et à la noblesse même, en lui confiant la mission de juger (en justifiant) si oui ou non ils acceptent qu'un nouveau lorrain puisse être anobli et s’asseoir auprès d'eux à la cdn.
Si c'est un succès, on envisagera d'élargir à d'autres missions, comme des votes de la cdn pour permettre au duc élu de destituer tel ou tel noble ayant trahi la lorraine pour des intérêts extérieurs/étrangers ou encore la protection du droit héraldique lorsque nous aurons récupéré le contrôle de notre hérauderie.



Ce qui donnerait dans un potentiel décret regroupant ces 4 lignes de conduite :

Spoiler:
 

Et cerise sur le gâteau une constitution/coutumier/charte des libertés (on s'en fiche du nom) pour accorder à la fois à la Lorraine et aux lorrains des droits et des libertés inaliénables que personne ne pourra enfreindre sous peine de n'avoir aucune valeur sur le territoire lorrain (→ émulation, + d'intérêt de vivre et de s'impliquer en Lorraine, défense juridique contre l'empire : notre bouclier et notre arbalète contre les tyrans en résumé).


Spoiler:
 

Je pense que ça vaut la peine d'y jeter un œil. Le décret est pas très digeste, moins que sa justification en tout cas mais c'est de l'ordre du pur juridique vulgarisé, alors bon. C'est chiant. Le coutumier lui est très court, et bien plus facile à lire je pense. D'où sa capacité "redoutable" à être appropriable par tout un chacun. Si nous suivions éventuellement cette/ces démarches, si nous l'appliquons concrètement ça sera un vrai changement majeur dans les royaumes de la pratique du pouvoir et du système de fonctionnement d'une communauté. Voyez ça comme des outils sérieux mais pour pouvoir vivre libre d'une part et nous protéger contre ceux qui ne le veulent pas de l'autre, tout en gardant un équilibre pour TOUS.
A vous !



PS HRP : le préambule au coutumier RP, est une sorte d'explication de texte (déjà rédigée) qui pourrait hypothétiquement servir les joueurs perdus -notamment les jeunes ou les mélangistes indécrottables- à pouvoir s'inclure dans notre monde rp politique/juridique/institutionnel etc de manière cool et positive. Si vous voulez le voir c'est no soucy, mais je peux pas trop vous charger en même temps, on va y aller par étape. Vala !

_________________
"Mais en cette nuit des plus favorables, daigne me permettre, à défaut d'un banal sobriquet, de te présenter les caractéristiques de ce dramatis personae. Voilà ! Vois en moi l'image d'un humble vétéran de vaudeville, distribué vicieusement dans les rôles de victime et de vilain par les vicissitudes de la vie. Ce visage, plus qu'un vil vernis de vanité, est un vestige de la vox populi aujourd'hui vacante, évanouie. Cependant, cette vaillante visite d'une vexation passée se retrouve vivifiée et a fait vœu de vaincre cette vénale et virulente vermine vantant le vice et versant dans la vicieusement violente et vorace violation de la volition. Un seul verdict : la vengeance. Une vendetta telle une offrande votive mais pas en vain car sa valeur et sa véracité viendront un jour faire valoir le vigilant et le vertueux. En vérité, ce velouté de verbiage vire vraiment au verbeux alors laisse-moi simplement ajouter que c'est un véritable honneur que de te rencontrer. Appelle-moi" Zé.
Revenir en haut Aller en bas
Hathor1
Grand du Duché
Hathor1

Date d'inscription : 03/12/2006
Nombre de messages : 5963
Nom RR (IG) : Hathor1
Localisation : Epinal

- :
Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Premiereclassezq3
Rang FDL : Garde du Bastion des loups


Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Empty
MessageSujet: Re: Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Icon_minitimeLun 22 Sep 2014 - 14:48

Zezinho a écrit:

En tout cas pour tourner cette page tout simplement, je vous inviterais bien à un grand bucher symbolique en place centrale de Nancy, de sa statue en bois. Si nous pouvions conserver de lui le meilleur de son travail, et exclure définitivement ses excès on aura fait un grand pas en avant je crois.

Personnellement je n'ai pas "besoin" d'un grand bucher mais je suis pour la grande fête avec beaucoup de mirabelle
éclate de rire

Je n'oublie pas l’immense travail de Guise pour la création de la Lorraine et surtout je n'oublierais jamais les franches parties de rigolades qui allaient avec.
Je pensais qu'avec l'expérience de sa "dérive" on ne reverrait plus jamais ça et le présent me prouve le contraire et c'est cela qui passe mal.

soupir

Bref allons de l'avant.
J'ai écouté avec attention et j'ai pris copie des vélins concernant ces propositions car je vais devoir relire pour être certaine d'avoir tout compris.

décroche un grand sourire à Zezinho

Dans le premier jet de mon écoute il y a un petit détail qui me chiffonne un peu, qui est celui-ci


Citation :

→ Création de membres permanents du conseil constitutionnel.
Sans nombre fixe au dessus d'une unité, mais dans la limite maximale de 10 membres,

le nombre pair me dérange un peu pour des raisons logiques de risque de blocage en cas de vote (par exemple 5 contre 5)

je fais une pause en me disant qu'il y avait certainement bien plus important mais bref

pour le reste je vais y aller pas par pas et relire les vélins mais j'approuve le principe

_________________
Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Zezinho
Crieur
Zezinho

Date d'inscription : 29/06/2014
Nombre de messages : 630
Nom RR (IG) : Zezinho
Localisation : Je m'enfile des chiantos, alors à ton avis ?

Champs et Metier : Intermittent du spectacle royaumesque.
Voie : De l'autonomie et de la souveraineté Lorraine
Poste(s) au Castel : Redresseur de torts anciens

- : I

Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Empty
MessageSujet: Re: Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Icon_minitimeMar 23 Sep 2014 - 23:35

Merci pour votre réaction ! oui une grande fête de la mirabelle pour tourner la page des mauvaises choses du passé est une idée formidable.

La note dans ce petit calepin qui le suivait partout. Puis :

Oui parfaitement d'accord, il ne faut pas un chiffre pair. Bien évidemment "10" permanents  maximum est une fourchette très large pour le au cas où, et peut être ramenée à "5" permanents facilement. Aucune difficulté là dessus. En fait étant donné que les membres élus du CC continuent de la même façon à y siéger tout pareil, on se retrouverait potentiellement avec mettons 5 + 4. Bref on peut rajouter l'indication du nombre impair ça me parait juste et tout sauf compliqué.
Pour le choix de ces "permanents", on ne prendrait que ceux capables (et compétents) de prendre des avis réellement "indépendants", très très difficiles à contraindre (par promesse de titre, par menaces de retrait de titre) en tout cas. Et on exclurait soigneusement toute personne ayant des visées tyranniques. Ainsi plus (ou en tout cas beaucouuuup moins) de risque de petits dictateurs en herbe obtenant les moyens de ses ambitions. Ils pourraient toujours essayer, ils s'y casseraient les dents. Parce que nous en tant que communauté on refuserait légitimement et on aurait les moyens "légaux" en plus pour l'empêcher.

Bref prenez bien sûr votre temps. Ça fait beaucoup d'un coup, et je sais bien qu'à part moi, personne ne trouve un réel goût pour passer son temps libre le nez dans ses écritures à réfléchir à toutes ces choses trop sérieuses pour être distrayantes. Néanmoins soyez certain(e)s tous ici, que le jour où vous serez au moins majoritairement partant pour le sens de ces profonds changements dans notre fonctionnement communautaire, avec votre permission écrite, je me ferais la joie de mettre en place techniquement en Grand Galerie, la réalité de ces choix et réorganisation civilisationnels. Et mieux : pour vous assurer de ma bonne foi, une fois le travail accompli, je rendrais immédiatement les clefs me permettant d'y accéder, aux maitres des lieux. Ainsi vous pourrez juger sur pièce (et pas qu'en belles paroles) que mon engagement vis à vis de notre communauté est purement honnête et désintéressé. Enfin si ! mon intérêt là dedans c'est essayer de réparer des torts anciens et les dépasser pour au moins tenter de sauver notre beau duché.

En post scriptum, je vous recopie les minutes de la conversation "révision du codex" où je vous donne je pense un aperçu clair de l'architecture générale concrète de cet ensemble d'éléments un fois "finis" :


Spoiler:
 

_________________
"Mais en cette nuit des plus favorables, daigne me permettre, à défaut d'un banal sobriquet, de te présenter les caractéristiques de ce dramatis personae. Voilà ! Vois en moi l'image d'un humble vétéran de vaudeville, distribué vicieusement dans les rôles de victime et de vilain par les vicissitudes de la vie. Ce visage, plus qu'un vil vernis de vanité, est un vestige de la vox populi aujourd'hui vacante, évanouie. Cependant, cette vaillante visite d'une vexation passée se retrouve vivifiée et a fait vœu de vaincre cette vénale et virulente vermine vantant le vice et versant dans la vicieusement violente et vorace violation de la volition. Un seul verdict : la vengeance. Une vendetta telle une offrande votive mais pas en vain car sa valeur et sa véracité viendront un jour faire valoir le vigilant et le vertueux. En vérité, ce velouté de verbiage vire vraiment au verbeux alors laisse-moi simplement ajouter que c'est un véritable honneur que de te rencontrer. Appelle-moi" Zé.
Revenir en haut Aller en bas
Zezinho
Crieur
Zezinho

Date d'inscription : 29/06/2014
Nombre de messages : 630
Nom RR (IG) : Zezinho
Localisation : Je m'enfile des chiantos, alors à ton avis ?

Champs et Metier : Intermittent du spectacle royaumesque.
Voie : De l'autonomie et de la souveraineté Lorraine
Poste(s) au Castel : Redresseur de torts anciens

- : I

Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Empty
MessageSujet: Re: Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Icon_minitimeVen 26 Sep 2014 - 0:00

Et avant de le montrer au regard analytique des membres du CC (et j'espère aussi bien veillant et ouvert d'esprit que vous), je viens de rajouter dans le schéma général de refonte de notre système de fonctionnement, et donc de son affichage en Grande Galerie, les textes explicatifs de la constitution/coutumier et de la répartition des pouvoirs. Dépliez le parchemin principal, et dépliez ensuite sous chacun des points de la Loi Fondamentale, et vous saurez tout ! n'hésitez pas, je suis à votre service pour toute explication ou demande de changement.


Spoiler:
 

_________________
"Mais en cette nuit des plus favorables, daigne me permettre, à défaut d'un banal sobriquet, de te présenter les caractéristiques de ce dramatis personae. Voilà ! Vois en moi l'image d'un humble vétéran de vaudeville, distribué vicieusement dans les rôles de victime et de vilain par les vicissitudes de la vie. Ce visage, plus qu'un vil vernis de vanité, est un vestige de la vox populi aujourd'hui vacante, évanouie. Cependant, cette vaillante visite d'une vexation passée se retrouve vivifiée et a fait vœu de vaincre cette vénale et virulente vermine vantant le vice et versant dans la vicieusement violente et vorace violation de la volition. Un seul verdict : la vengeance. Une vendetta telle une offrande votive mais pas en vain car sa valeur et sa véracité viendront un jour faire valoir le vigilant et le vertueux. En vérité, ce velouté de verbiage vire vraiment au verbeux alors laisse-moi simplement ajouter que c'est un véritable honneur que de te rencontrer. Appelle-moi" Zé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Empty
MessageSujet: Re: Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Parlons du présent et l'avenir de la Lorraine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel de Nancy :: Donjon Central :: Grande Bibliothèque Lorraine et Archives du duché :: Archives de Lorraine :: archives des anciens conseils ducaux :: Archives des anciens conseils :: archives du duc Ardarin 2° mandat sept 62- Nov 62-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser