Castel de Nancy

Forum RP du Chateau de Nancy dans le jeu Royaumes Renaissants (www.lesroyaumes.com)
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 [RP] Prétendante au trône royale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elenna von Stavanger
Grand du Duché
avatar

Date d'inscription : 22/09/2012
Nombre de messages : 5506
Nom RR (IG) : Elenna
Localisation : Epinal

Champs et Metier : Champs de blé ; Elevage de vaches ; Boucher
Poste(s) au Castel : Maire ; Gouverneur FDL ; Procureur Cour martiale ; Membre CCL

- :

MessageSujet: [RP] Prétendante au trône royale Jeu 31 Juil 2014 - 11:55

Elle avait entendu qu'Ardarin avait accueilli Imladris dans la grande salle de réception. Pendant les débats, elle avait demandé à Sarah Elisabeth de rendre ses clés de la Chambre des Nobles afin que les débats restent neutres, tout comme elle. Mais par conséquent, elle n'avait plus d'endroit pour répondre aux questions qu'on souhaitait lui poser. La jeune femme eut donc l'idée d'imiter l'Intendant de Lorraine. Accompagnée de sa cousine, Sarah Elisabeth, elle pénétra dans la grande salle et alla à l'autre bout de la pièce, à l'opposé d'Imladris, histoire de montrer l'égalité dans les discussions entre les deux candidats.
Elle afficha alors le programme de la prétendante au trône royale.

Elle ignorait s'il y allait avoir du monde puisqu'il s'agissait du second tour, mais le geste y était et au moins, tout le monde avait les mêmes chances.


Citation :
Candidature de Sarah Elisabeth von Hohenlohe von Dumb


Citation :

CURRICULUM VITAE

I) Identité
- Prénom : Sarah Elisabeth
- Nom de famille : von Hohenlohe von Dumb
- Nom IG : Sarah_Elisabeth

II) Actes religieux
*Baptême :
- le 08/12/1460 à Toul par Ellebasi d'Acoma
- Parrain/Marraine : Charles de Talleyrand, Azalée de Sparte

*Mariage :
le 02/02/1461 à la chapelle de Coussey par Ellebasi d'Acoma
- Epoux : Adrian de Montjoye von Frayner Sevillano (Adrian.de.montjoie) (décédé)
- Témoins : Hellina d'Acoma, Enzo Blackney
- Renoncement au douaire

le 12/01/1462 à la cathédrale de Lyon par l’archevêque Yut
- Epoux : Audric von Hohenlohe von Dumb
- Témoins : Lady Eden Mc Namara, César Philippe Auguste di Leostilla

III) Titres

Vicomté de Montjoie - Fief de retraite

- Nom du Duché auquel le titre est feudataire : Faucigny
- Blason du titre : D'azur au lion d'or



Vicomté d'Eze - Fief de mérite

- Nom du Duché auquel le titre est feudataire : Nice
- Blason du titre : d’azur à l’os de jambe en pal sommé d’un phénix sur son immortalité et accosté de deux pampres fruités, chacun de deux pièces le tout d’argent.



Baronnie d'Yvoire - Commandeur de l'Ordre des Chevaliers Porte Glaives

- Nom du Duché auquel le titre est feudataire : Chablais
- Blason du titre : D'azur à une croix d'or, à une rivière d'argent brochant en pointe, sur laquelle nagent deux cygnes aux ailes éployées , un dans chaque canton.



Seigneurie Vassalique de Carmagnola

- Nom du Duché auquel le titre est feudataire : Piemont
- Suzerain : Charles
- Blason du titre : Coupé D'azur et d'Argent, au cœur deux lys d'Or opposés



IV) Décorations
- Croix Impériale de Campagne (26/06/1461):
- Officier civil de l'Ordre Honorifique du Duché de Savoie (11/1461)
- Ordre du figuier (9/03/1462) - rang de Philanthrope
- Commandeur de l'Ordre Honorifique du Duché de Savoie (04/1462)
- Médailles du respect du ban royal, de l'offensive des armées, de la défense générale de la Lotharingie et de la défense de Chambéry (05/1462)


V) Anciennes charges
- Ambassadrice lorraine en Savoie, Berry, Bretagne et Poitou (oct 1460 - fév 1461)
- Membre du Conseil Culturel Lorrain (oct 1460 - fév 1461)
- Député de l'Assemblée Ducale de Lorraine (oct 1460 - fév 1461)
- Ambassadrice savoyarde en Lorraine, Franche Comté et Bretagne (mars - juin 1461)
- Procureur héraldique de Lotharingie (mars - nov 1461)
- Ambassadrice impériale pour la France et la Bretagne (avr 1461 - fév 1462)
- Orateur de Lotharingie (janv - mars 1462)
- Bailli de Savoie (janv - fév 1462)
- Duchesse de Savoie (mars 1462 - avril 1462)
- Procureur de Savoie (mai 1462 )
- Sergent d'Annecy (mai 1461 - mai 1462)
- Membre de l'Escorte Impériale (juin 1461 - juin 1462)

VI) Charges actuelles
- Ministre de la Culture de Lotharingie ( juin 1462 - )
- Membre pour la Savoie de la Hérauderie Impériale (juin 1462 - )
- Head Translator Impérial (mars 1462 - )
- Scripteur Impérial (avril 1461 - )
- Héraut de Savoie (avril 1461 - )
- Héraut et Commandeur de Savoie de l'Ordre des Portes Glaives ( oct 1461 -)




Citation :
PROGRAMME

Si je devais résumer ma vision de la royauté se serait le fédéralisme. Ma volonté est de pouvoir laisser aux provinces les sujets qu'elles sont aptes à gérer. Le but sera d'offrir un système de concertation et de discussion sous l'appui du royaume. Les provinces bénéficieront ainsi d'une aide accrue dans les domaines de la défense, la sécurité, la coordination judiciaire, etc... Le royaume sera là pour épauler les provinces et non les dominer et les contraindre.

Nous, provinces francophones, sommes minoritaires en Empire. Il ne faut donc pas négliger la force et la légitimité que nous octroie justement ce royaume. C'est un front uni face aux discussions actuelles avec l'Empire. Nous diviser permettrait de traiter avec les uns et non les autres, privilégiant les uns pour affaiblir les autres. L'exemple est criant aujourd'hui : nous avons besoin de nous rassembler pour parler d'une même voix face aux réformes actuelles. Le Royaume est une force de négociation auprès de l'Empire car il offre un contre poids stratégique et une portée accrue dans toute discussion et négociation, pour prôner nos provinces sans tenter pour autant de les galvauder et en effacer leurs particularités personnelles.

La Lotharingie a la chance d'avoir trois territoires avec des particularismes forts. Nous nous devons de le mettre en avant et le transcender en une communauté respectueuse de tous. Donnons nous les moyens de réorganiser en profondeur ce royaume pour qu'il convienne aux vraies attentes de chacun. Je crois qu'au lieu de tenter de niveler les provinces, les précédents régnants ont parfois sous estimé les points forts de celles-ci. De leur coté les provinces ont trop souvent le souci de la crainte de perte de leurs prérogatives ce qui les tend à rester sur leurs gardes.

Pourquoi tenir à conserver le royaume dans mon cas? Malgré la mauvaise expérience que certains ont vécus vis à vis de la structure actuelle, le modèle officiel reconnu par l'Empire à travers sa Magna Carta, reste le Royaume. Cependant ce Royaume peut s'appuyer sur une vision plus fédérale que centraliste. Et cette fédération ne doit jamais agir contre la souveraineté des provinces dans les domaines qui lui sont propres comme la diplomatie et l'économie, car les provinces ont une meilleure vue de terrain de ces domaines que le royaume. Néanmoins, tous tendent à reconnaitre l'importance du royaume dans les domaines militaires par exemple : en agissant ensemble nous sommes plus forts face à des ennemis de taille, regroupant des moyens militaires importants.

C'est bien cette idée de fédéralisme que je trouve pertinente de développer, une vision nouvelle d'un royaume plus respectueux des valeurs des provinces et plus à l'écoute de ces dernières dans les domaines où il devient utile mais jamais contraignant. Comme indiqué donc, le modèle que je prône est un modèle fédéral avec un "royaume" médiateur et au service des provinces. Il sera là pour faire interface avec l'Empire afin d'avoir du poids et fédérer les ressources indispensables pour relancer un certain dynamisme.

Mais développons un peu plus les projets que je souhaite mettre en place.


Défense

- Renseignement : listage des organisations criminelles avec membres présumés et actions connues
- Gestion des armées : mise en place de greniers et armureries pour les armées en Lotharingie, pôle de concertation et de communication en tant de paix comme de guerre
- Communication : pôle de discussion avec les forces armées des provinces
- Grand écuyer : coordination des ordres de chevalerie provinciaux avec statut de chevalier royal

Le rôle à mon sens de la Royauté est d'apporter un soutien aux provinces pour garantir l'intégrité de nos frontières. Il se doit d'encourager à la collaboration entre nos provinces afin de faire de nous tous une force de dissuasion face à nos ennemis. Des outils seront ainsi mis en place pour notamment centraliser un observatoire des organisations criminelles pour permettre de prévoir leurs déplacements et apporter des informations judicieuses aux provinces pour la préparation de leurs défenses, offrir un lieu stratégique comme les actuels conseils de sécurité et de guerre pour coordonner les défenses, mais en respectant plus les droits de chacun.

Au delà de cela, pouvoir en sus négocier auprès de l'empire une réversion partielle des fonds des nouvelles taxes impériales pour mettre en place dans les provinces de Lotharingie des greniers à vivre et des armureries pour palier à ces urgences en tant de guerre et permettre une réactivité le moment venu, sans que les provinces se retrouvent comme souvent à financer leurs conflits au risque de famines.

Enfin, apprendre à s'appuyer sur toutes les défenses vives de nos provinces et notamment nos ordres de chevalerie qui se meurent trop souvent de n'être pas reconnus.


Culture

- Gestion de joutes royales et mise en place d'une fédération de tir à l'arc.
- Mise en place d'une maison royale, gestion des cérémonies
- Universités (liste des cours, livres, compétences gérées dans chaque université, accords...)
- Gestion des registres royaux, suivi et archivage des salles

Pour la culture, chaque province a un conseil culturel ou des projets culturels lors des programmes électoraux. Mais trop souvent les aléas de la guerre ou des difficultés économiques limitent les activités ludiques pour le bien du peuple. Pour cela, le royaume est un bon interlocuteur pour développer activités et festivités. L'un n'empêche pas l'autre et développer un mécénat culturel entre les trois provinces ne signifie pas forcément de vouloir niveler et uniformiser les particularités provinciales.

Par exemple, je travaille actuellement et en dehors de l'aspect politique à la mise en place d'un atelier de confection et de formation dans le domaine des arts avec des artistes des différentes provinces de Lotharingie. Le but est de se rassembler pour avoir plus de poids face aux grands ateliers de couture français, d'apporter notre touche et notre différence. Aucun des artistes n'est contraint dans sa production personnelle mais d'être unis nous permet de meilleurs moyens de mise en œuvre ainsi qu'une légitimité, un potentiel et une reconnaissance accrus.

Dans le domaine universitaire, les étudiants ont parfois besoin de consulter des ouvrages en dehors de leur province ou de savoir où apprendre certaines matières complexes qui ne sont pas forcément très enseignées dans leur province. En donnant accès à ces informations, le Royaume permettra ainsi de brasser davantage les connaissances et de permettre à terme à chacune des provinces de posséder des enseignants plus érudits pour le bien des étudiants futurs.


Loi

- Mise en place d'édits pour encadrer la constitution à durée de vie du mandat royal
- Barreau des avocats : coordination et soutien des différents barreaux provinciaux, reconnaissance royale pour plaider à la CA, mise en place d'une formation
- mise en place et gestion des bibliothèques royales : Lois, édits etc
- Médiateur royal : gestion des conflits internes aux provinces, conciliation sans faire d'ingérence décisionnelle
- Cour d'Appel, mise en place de tutoriels de formation pour les procureurs et juges

Actuellement, chaque province souffre de certains points récurrents : peu d'avocats formés, des juges et procureurs pas forcément au fait de leur charge, etc.

En ce sens, le royaume peut se faire un allié en fédérant et soutenant les différents barreaux provinciaux et en travaillant à la mise en place d'une formation pour de nouveaux avocats mais également pour les représentants juridiques du duché, pour des jurisconsultes à même de donner des conseils et des interprétations des textes de lois tant provinciales qu'impériales. Et sur ce point, nous voyons que cela est important pour se faire le relai face à certaines lois impériales.

De même, lorsqu'un conflit d'intérêt frappera l'une des provinces, nous proposerons l'envoi d'un médiateur royal pour essayer de rétablir la situation. En aucun cas celui ci ne sera imposé, il sera à la libre disposition des concernés. Aucune ingérence, mais une vision plus distanciée et extérieure de la situation pour apaiser et aider à la recherche d'une solution optimale pour les différentes parties en présence.


Foi

- Célébration des grands temps forts du Dogme par des cérémonies et festivités
- Concile  en Lotharingie pour traiter de domaines primordiaux : recrutement de nouvelles vocations, communication entre les clercs du territoire...
- Soutien et promotion du travail des archevêchés et de la vie des diocèses lotharingiens
- Vulgarisation du Dogme à l'attention des Lotharingiens

La Lotharingie est terre du SRING, Empire Saint, et se doit en cela de soutenir la Sainte Église et de favoriser son rayonnement par des actions concrètes et palpables. Il est primordial que l’Église et le Royaume puissent travailler ensemble dans une coopération mutuelle pour faire avancer leur objectif commun en matière religieuse, à savoir le développement de la foi aristotélicienne partout dans le Royaume. De nombreux chemins peuvent y mener : croisades, évangélisation, prosélytisme. C'est ce dernier axe qui correspond le plus à ma vision de la part que peut avoir le Royaume dans la Religion d'État. Nous pouvons évidemment aider à son image à travers des festivités ainsi que diverses célébrations, mais il nous est également possible d’apporter une aide plus concrète, comme offrir un lieu et un suivi pour que la Lotharingie puisse accueillir un grand Concile traitant de domaines primordiaux du Royaume sur le plan spirituel.

Nous pourrons ainsi réunir tous les clercs lotharingiens autour d’un grand projet commun, et voir pour faire avancer les choses dans le bon sens, afin que tous puissent en sortir grandis. Un tel concile ne pourrait être que bénéfique pour le développement de l’Église sur nos terres. De même, il sera important que le Conseil Royal et le Ministère de la Foi, dans toutes les actions touchant au domaine spirituel, agissent de concert avec les évêques locaux qui sont les premiers concernés par les préoccupations des fidèles et de la foi dans leur diocèse respectif. Un plan d’action pourra être élaboré en collaboration avec les évêques pour aller en ce sens. De plus, le ministre de la Foi se fera un soutien de l'Église du Royaume pour offrir une tribune permettant une accessibilité plus simple du Dogme, et pour que des liens forts puissent se former entre les provinces du Royaume et les Diocèses qui les couvrent.


Noblesse
- fiefs provinciaux attribués à des nobles impériaux
- rediscutions de la loi sur la noblesse impériale
- refonte des statuts pour la hérauderie royale

Des sujets sensibles qui bouleversent la noblesse francophone ces derniers mois avec des sujets d'envergure comme la loi sur la noblesse ou l'attribution impériale de fiefs provinciaux portant déjà suzerain. Sur de tels sujets entre les nobles des provinces et l'empire, le roi se doit de se poser en médiateur pour faire entendre la voix des nobles auprès de l'Empereur et du Roi d'Armes Impérial. Les droits et devoirs de tous ont à être respecter et le roi doit s'en faire le porte parole et le garant.

De plus, suite aux bouleversements des hérauderies provinciales autonomes et de la redéfinition des lois de la Noblesse Impériale, un travail de fond est à prévoir au sein de la hérauderie royale afin d'assurer la rédaction de nouveaux statuts en adéquation avec ces bouleversements.


Genève

- négociations avec Genève et l'Helvétie
- cessez le feu et pacte de non agression mutuel
- respect de la Foi aristotélicienne et de ses représentants
- Mise en place d'un réseau d'observation pour suivi des accords


Le cas de Genève est un dossier complexe où les armes ont parlé durant de longs mois. Nous avons su montrer que le Phare n'était en aucun cas imprenable et que nous avions la force et les moyens en unissant nos forces de leur tenir tête si d'aventures leur reprenait la folie de s'attaquer à nos provinces. Il est maintenant temps de faire place aux négociations afin que cessent les combats et que chacun puisse retrouver une paix propice à vivre entre voisins.

Ces discussions ne pourront se faire pour trouver toute leur légitimité qu'avec les différents partenaires, régnants de nos provinces et royaume tout autant que Genève et la Confédération Helvétique. Les agressions qui ont jalonné ces dernières années doivent pouvoir trouver un terme et la Foi aristotélicienne et ses représentants leur place en Helvétie. Alors, il pourra être temps pour chacun de retrouver ses terres sous le contrôle de représentants désignés pour le suivi des accords qui seront passés.


_________________
Elenna von Stavanger.
Dame du Tholy.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[RP] Prétendante au trône royale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RP] Prétendante au trône royale
» Gascogne: [RP]la liste noire de la ridicule Grande Prévoté Royale
» Dragon Ball Zenkai Battle Royale
» [Loi Royale] Gestion Héraldique des Seigneuries
» Palourde Royale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel de Nancy :: Cour-basse Sud :: Réceptions :: Grande salle de réception-